Santé : « La Guinée n’est pas en situation d’épidémie de la fièvre Lassa », rassure l’ANSS

0
228

 

L’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire, ANSS, a rendu à notre rédaction le bulletin épidémiologique hebdomadaire du pays.

Concernant la fièvre Lassa qui défraie la chronique dans le pays, il s’est avéré que sur la base des résultats des investigations épidémiologiques échues, la Guinée n’est pas en situation d’épidémie de la Fièvre Lassa. Le Ministère de la santé poursuit, à titre systématique et préventif, la sensibilisation des populations et des services de santé et d’hygiène publique sur les mesures universelles de prévention et contrôle des infections.

L’organisation mondiale de la santé a également, à travers sa représentation en Guinée, publié sur son site web le communiqué du ministère de la santé qui dément la présence de l’épidémie de la Fièvre de Lassa en Guinée. Le suivi des 28 contacts qui avaient été identifiés autour du cas de Fièvre de Lassa de Ganta (au Libéria) a pris fin le 30 janvier 2018 et aucun des contacts n’a développé la maladie.

Pour la fièvre hémorragique à virus Ebola, deux essais cliniques de vaccins contre le virus d’Ebola sont actuellement en cours en Guinée à savoir :

– L’essai PREVAC (Partnership for Research on Ebola Vaccination – Partenariat pour la recherche sur la vaccination contre Ebola, en français) qui a été lancé en Avril 2017. Au total 1291 candidats ont été enrôlés pour la vaccination sur 2500 attendus ;

 – L’essai « Gamevac Combi » piloté par la Fédération de Russie, lancé le 09 Août 2017 à Kindia, qui a enregistré à ce jour pour la composante A, 812 personnes vaccinées et pour la composante B, 665 personnes vaccinées,  soit au total 1477 personnes vaccinées sur 2000 personnes attendues.

Les deux essais se poursuivent et sont bien acceptés par la population avec des effets indésirables rares et mineurs.

Concernant le nombre de décès maternels, l’ANSS observe une légère augmentation au cours de ces 3 dernières semaines comparativement aux deux premières de l’année. Comparativement à l’année 2017 à la même période, le nombre de DM (décès maternel) présumé est nettement élevé en 2018 précise le bulletin.  Les districts les plus touchés par le DM présumé sont : N’Zérékoré, 7 ; Kindia, 5 ; Dabola, 5 ; Faranah,4 ; Macenta, 4.

Kalenews.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*