Santé : Bulletin épidémiologique hebdomaire de la Guinée

0
323

 

1. Points Saillants :

ü Un cas confirmé de méningite (Nm W135) à Donka au cours de la semaine 05-2018

ü La sous-préfecture de Koundou (préfecture de Guéckédou) et la Commune Urbaine de Mamou-Centre toujours en épidémie de rougeole ;

ü Notification tardive par le laboratoire de deux (2) cas IgM+ de Fièvre Jaune à Kindia, sous-préfecture de Sougueta (cas suspects de la S51-2017)

 

 

2. Complétude et promptitude des rapports

 

Pour la Semaine 06 :

ü La promptitude des rapports des districts sanitaires est de 100% (38/38) et la complétude est de 100% (38/38).

ü La complétude des rapports des formations sanitaires la complétude est de 98% (618/628).

 

Pour la période de la 1ère à la 6ème Semaine :

ü La promptitude des rapports des districts sanitaires est de 99% et la complétude est 100%

ü La complétude des rapports des formations sanitaires la complétude est de 99%.

 

  1. FIÈVRE JAUNE
DESCRIPTION DE L’EVENEMENT :
Le 13 février 2018 au soir, le laboratoire national des Fièvres Hémorragiques a partagé une base des résultats de la Fièvre Jaune. Dans cette base on pouvait lire qu’il ya deux cas suspects de Fièvre Jaune pour lesquels les résultats étaient positifs aux IgM de la Fièvre Jaune. Il s’agissait de deux cas notifiés par le district de santé de Kindia le 20 décembre 2017 et pour lesquels les échantillons ont été reçus au laboratoire le 22 décembre 2017. Les deux cas suspects sont respectivement un homme de 30 ans et une femme de 26 ans, tous deux résidant à Sougueta.
ACTIONS ENTREPRISES :
Le 14 février 2018, une réunion a été convoquée pour faire le point de la situation et entreprendre les actions requises, notamment une investigation approfondie menée conjointement par l’ANSS, le Ministère de l’environnement, le CDC et l’Equipe ERARE de Kindia.

Les résultats issus de cette d’investigation sont les suivants :

Sur les deux cas testés positifs, un seul cas a été retrouvé. Il s’agissait d’une femme âgée de 26 ans, agent de santé communautaire, résidante dans la commune urbaine de Sougueta, secteur Solonta depuis 2012, d’antécédent d’ictère, non vaccinée et sans notion de voyage durant les 10 derniers jours avant la date de début des symptômes . la maladie a débuté le 2 Décembre 2017 avec une fièvre d’apparition brutale et plus tard d’une coloration jaunâtre des yeux et des urines, de céphalées, de vomissements et d’asthénie physique. La patiente a consulté à l’hôpital Ignace Deen le 22/01/2018 avec les mêmes symptômes où le diagnostic d’insuffisance hépatocellulaire a été posé par le médecin. Elle a été soumise au Simpar comprimé et Aerius sirop (anti histaminique).

Quant au deuxième, il se trouve actuellement à Conakry et a été contacté par le MCM préfectoral de kindia et mis en contact avec le MCM de Kaloum.

Au cours de l’investigation, les actions suivantes ont entreprises :

– La définition selon le contexte des cas suspect, probable et confirmé ;

– La visite du site, facilitée par les agents de santés du Centre de santé et les autorités locales de Sougueta.

– L’entretien avec le patient pour des compléments d’informations liées aux facteurs de risques et son état actuel.

– La collecte des données socio démographiques, cliniques et facteurs de risques des nouveaux cas rencontrés ;

– La recherche active dans les registres de consultations, du laboratoire et le cahier de surveillance de la formation sanitaire de novembre 2017 au 15 février 2018, ainsi que dans les rayons de 400 mètres de la distance de vol du moustique Aedes aegypti autour des deux cas testés positifs des nouveaux cas suspects, à l’aide de formulaires de recherches actives ;

– L’enquête de monitorage rapide de couverture vaccinale sur la base d’un formulaire de monitorage rapide;

– L’enquête entomologique dans la zone limitant la forêt aux habitations humaines ;

– La visite de tous les ménages de la zone ciblée ;

– Le calcul du taux de couverture vaccinale et de l’indice de Brétaux

 

4. MENINGITE DESCRIPTION DE L’EVENEMENT :
Le 1er février 2018 un cas suspect de méningite a été notifié par l’équipe du district sanitaire de Dixinn. Le cas suspect est un enfant de 14 ans, de sexe masculin, résidant à Matoto dans le quartier Tanènè mosquée. Le cas serait malade depuis le 29 janvier 2019. La maladie était marquée par une fièvre et une raideur de la nuque. L’échantillon est arrivé au laboratoire national (INSP) le xxx. Le résultat a été communiqué à l’ANSS le 08 février 2018.
ACTIONS ENTREPRISES :
Une fois alertée, l’ANSS a envoyé une équipe pour conduire une investigation autour du cas confirmé de Méningite à Neisseria meningitidis W135. L’équipe d’investigation était constituée des cadres techniques des Districts Sanitaire de Dixinn et de Matoto, de la Direction de la Santé de la Ville de Conakry et de l’Agence Nationale Sécurité Sanitaire. L’équipe a produit son rapport le 16/02/2018 et a conclu à un cas isolé de Méningite à NmW en l’absence de nouveaux cas.
Par contre, il faut noter qu’un renforcement de la surveillance épidémiologique des cas de Méningite est en cours dans le pays depuis le début de la période de la saison sèche qui va de Décembre à Juin, et en particulier pour cette deuxième partie de la saison sèche où les cas ont souvent été observés.
  1. ROUGEOLE

 

DESCRIPTION DE LA SITUATION: La région de Kankan est en alerte dans son entièreté et dans quelques préfectures dans les autres régions. L’amélioration de la couverture vaccinale de routine, l’organisation des activités de vaccination supplémentaire ainsi que le renforcement de la surveillance épidémiologique au cours de la saison sèche permettront de limiter la survenue et l’ampleur d’une épidémie de rougeole dans le pays.

DESCRIPTION DE LA SITUATION:

S06 (2018)

– 46 cas suspects notifiés ; 11 échantillons acheminés au laboratoire (24%) ; 00 échantillons testés ; 00 positifs aux IgM de la Rougeole (0%).

 

S03 – S06(2018) :

  • Au cours des 4 dernières semaines épidémiologiques (S-03 à S-06-2018), 161 cas suspects notifiés, 32 testés (20%) dont 12 cas confirmés (37%) dans 06 préfectures
  • La répartition géographique des cas confirmés par préfecture : Gueckedou-4; Boke-2; Kouroussa-2; Mamou-2; Kerouane-1; Lelouma-1
  • Les préfectures avec 05 cas suspects ou plus : Gueckedou-4; Boke-2; Kouroussa-2; Mamou-2; Kerouane-1; Lelouma-1
  • L’analyse des cas confirmés par sous-préfecture : Koundou-4; Mamou-centre-2; Kamsar-2; Kouroussa-centre-2; Kerouane-centre-1; Lelouma-centre-1.

 

Comparativement à la même période en 2017 :

  • 557 cas suspects notifiés, 305 testés (55%) dont 139 cas confirmés (45%) dans 29 préfectures et 21 sous-préfectures.

 

Nombre de décès présumés

Semaines épidémiologiques

Notification des DM en 2017 et en 2018 pour la période de S1 à S6

Année 2017

Année 2018Interprétations des tendances :

 On observe une légère augmentation du nombre de DM au cours de ces 3 dernières semaines comparativement aux deux premières semaines de l’année

 Comparativement à l’année 2017 à la même période le nombre de DM présumé est nettement élevé en 2018. Toutefois pour cette semaine 6, il a été notifié plus de cas en 2017 par rapport à 2018

 Les districts de santé avec le grand nombre de DM présumés sont : N’Zerekore-7, Kindia-5, Dabola-5, Faranah-4, Macenta-4.

 Les informations sur l’organisation des revues de DM sont en cours de collecte.

 

 

Pour le bulletin complet, merci de cliquez sur le lien en bas svp :

LE BULLETIN COMPLET EN PDF

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*