Retour des syndicalistes aux négociations : « Nous demandons au peuple de nous faire confiance »

0
144

« Nous sommes prêts à retourner autour de la table de négociations », c’est ce qu’a déclaré ce mercredi 25 juillet 2018, Mamadou Mansaré, porte-parole de l’inter centrale syndicale, au sortir d’une tête à tête entre le médiateur de la République et les responsables syndicaux de la CNTG-USTG, à la bourse du travail.

Ainsi finalement l’inter-centrale syndicale accepte de revenir autour de la table des négociations avec le gouvernement pour une sortie de crise sociale, qui paralyse le pays, suite à l’augmentation unilatérale du prix du carburant à la pompe.

Justifiant leur démarche, le porte-parole de l’inter centrale, s’explique : «Nous sommes prêts à retourner autour de la table de négociations. Mais cette fois-ci, que tous les sujets soient mis sur la table, sans tabou. Nous allons décortiquer le budget de l’État, voir le train de vie de l’État, nous allons mettre la nation guinéenne devant… Et c’est à partir de là que nous allons négocier. Nous sommes confiants de nos argumentaires, nous avons tous les documents… Alors, nous demandons au peuple de nous faire confiance » déclare Mamadou Mansaré.  

Quant à la grève générale illimitée, le secrétaire adjoint de la CNTG, indique qu’elle reste maintenue. « Nous avons dit qu’il n’y a pas de service minimum et nous maintenons cette position. Cela ne nous empêche pas, avec la venue du Médiateur, d’aller autour de la table de négociations avec nos argumentaires pour défendre notre position» soutient le porte-parole du mouvement syndical.

Après avoir réitéré son engagement à défendre l’intérêt supérieur du peuple de Guinée, Mohamed Saïd Fofana, salut le retour des syndicalistes autour de la table de négociations. Selon le médiateur de la République, « c’est un signal fort pour le raffermissement de la quiétude sociale en Guinée ».

 Un retour de l’avis de l’ancien premier ministre peut être également un  message très fort à l’endroit de tout le monde. « Pour dire que les Guinéens, qu’ils soient syndicalistes ou politiques ou membres du gouvernement, aspirent au bonheur de ce pays », a expliqué Mohamed Said Fofana.

Il faut noter que pour l’’instant aucune date n’a été annoncée pour l’ouverture des négociations.

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*