La rentrée universitaire 2017-2018 est-elle menacée ?

In Accueil, Education, Société

En tout cas le collectif des enseignants-chercheurs assistants demanderait le départ de toute autorité qui menacerait un de leur dans leur mouvement de revendication.

En effet, le collectif des enseignants-chercheurs assistants suite à l’arrêté conjoint du 04 Août 2017 valorisant les primes de trois des quatre grades de l’enseignement supérieur, avait notifié qu’aucun assistant n’ira en classe si la plateforme revendicative adressée au Ministre n’est pas prise en compte.

Au sortir d’une assemblée générale où toutes les institutions d’enseignement supérieurs, instituts et centres de recherche du pays étaient représentés ce lundi, le collectif à décidé de cesser toute activité dans ces établissements d’enseignement supérieur à compter du lundi 16 octobre, date retenu pour l’ouverture des classes.

Comme le mouvement des assistants et attachés de recherches, nous dit-il, n’est contre aucun Recteur, aucun Vice-recteur, aucun Doyen, encore moins un chef de département. Mais le collectif s’est réservé le droit de demander le départ de tout Recteur qui menacerait un assistant pour quoi que ce soit lié au mouvement.

Il faut noter que les assistants et attachés de recherches constituent près de 90% du personnel enseignant chargé de cours et 70% du personnel administratif. Il y a même des institutions où 98% du personnel est assistant.

Affaire à suivre !

Mohamed Barry

224 624 39 57 84

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE