Ramadan à Conakry : montée vertigineuse des prix des denrées alimentaires

In Accueil, Société

En ce début du mois ramadan, les prix des denrées alimentaires de premières nécessités connaissent une flambée sans précédente dans la plupart des marchés de la capitale. Une situation que dénoncent certains citoyens. C’est d’ailleurs ce qui ressort du constat que nous avons fait au grand marché de Madina.

Venu faire des achats pour le mois saint,  Mme Fatoumata Yarie Soumah s’inquiète  de cette flambée des prix. Elle pointe d’un doigt accusateur  l’Etat guinéen. Selon elle : « la satisfaction des besoins vitaux de la population guinéenne ne semble pas être la priorité du gouvernement. Les autorités guinéennes ne se soucient pas de la population » fustige cette dame.

Assise derrière son étable, Mamadou Barry  est détaillant. Selon lui, la cause réelle de cette hausse des prix dans les marchés est due à l’augmentation abusive des taxes par l’Etat. Pour lui,  les autorités devraient au moins diminuer la taxe ne serait-ce que  pour le mois de ramadan.

Continuant, M. Barry explique que : « le prix de la mayonnaise a légèrement augmenté. Un galon de mayonnaise était revendu à 90 000 GNF. Mais ils ont augmenté sur chaque carton 40 000GNF.  Donc nous sommes obligés de revendre le galon à 105 000GNF. Le sac de riz était à 275 000 GNF en détail et à présent c’est le prix en gros » énumère-t-il.

En revanche, seul l’huile et le lait n’ont pas encore changés de prix. Selon ces citoyens, le gouvernement doit avoir pitié de la population en collaborant avec les opérateurs économiques  pour stabiliser les prix des denrées alimentaires de premières nécessités.

 

Med Yrrab

+224 666 158 944

kalenewsorg@gmail.com

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE