Protection de l’environnement : une ONG guinéenne vole au secours de la forêt classée d’ENTAG

0
675

C’est par une opération de reboisement dans la forêt classée d’ENTAG, sis dans la commune de Matoto que les membres de l’ONG ‘’Intelligence écologique’’ (INTELECO) ont procédé ce samedi à la célébration de la journée internationale de la jeunesse. L’initiative pour les membres de la structure est d’apporter sa contribution dans la politique nationale de protection l’environnement.

Cette activité s’inscrit en droite ligne dans la mise œuvre des objectifs de l’ONG pour la protection de l’environnement et la maitrise des énergies renouvelables en Guinée. Sow Mamoudou, le président ‘’d’Intelligence écologique’’, explique. « Par cette opération de reboisement, nous célébrons à notre manière la journée internationale de la jeunesse. Alors entant que jeune de Guinée, nous voulons faire quelque chose qui va dans le sens de la promotion des initiatives jeunes.  Ce projet est réalisé sur fond propre et rendu possible grâce aux cotisations des membres de notre ONG ».

Plus loin, il souligne que « ceci est une manière pour nous d’inviter les jeunes à s’investir pour la cause de la nation guinéenne. De s’armer du courage en regardant de l’avant, car le développement n’est pas forcement avec les billets de banques. Mais plutôt par des initiatives pour faire prévaloir notre rôle et place dans le développement national. »

Pour Adama Komo, ingénieure agronome de la section des eaux et forêts de la commune de Matoto, c’est une action salutaire qui a été entreprise par ces jeunes. « La question de la protection de l’environnement doit être une préoccupation pour tous les guinéens soucieux de l’avenir du pays. Voir des jeunes sans appuis prendre des initiatives dans ce sens, on ne peut que s’en féliciter. »

De son côté, colonel Aboubacar Oularé, du conservatoire de la nature et représentant du ministère de l’environnement pour l’occasion, mesure cette opération de reboisement à sa juste valeur en estimant que : « l’avenir de la nation appartient aux jeunes. Si cette jeunesse prend conscience du niveau de dégradation de l’environnement et s’associe à la régénération, nous pouvons qu’être fiers. Nous encourageons l’initiative puisque la gestion actuelle veut que nous passions du bas vers le haut. Si déjà cette politique est comprise à la base par la jeunesse, nous estimons que nous pouvons nous réjouir ».

Il faut noter que cette opération de reboisement dans la forêt classée d’ENTAG s’étend sur une superficie totale de 150 mètre avec à la clé 100 plants  posés. Pour un coût global estimé à 4 millions de francs guinéens.

 

Mohamed Barry

224 624 395 784/barrymed21@gmail.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*