Politique: « Nous n’allons pas nous associer à l’opposition dans la continuation de la violation de la loi » Dixit H. Damaro

0
188

Lors de son assemblée générale hebdomadaire à son siège à Gbessia commune de Matoto. Le RPG arc-en-ciel a abordé plusieurs points inscrits à l’ordre du jour parmi lesquels la situation du comité de suivi.


C’est l’Honorable Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle qui est intervenu sur ce point en fustigeant « le comportement de l’opposition républicaine en ces termes: « Notre opposition républicaine ne fait que créer les crises artificielles depuis 2010. Ce qu’elle ne peut pas obtenir à partir de la loi, elle crée les crises pour avoir ce qu’elle veut au cours du dialogue. On a constaté chaque fois qu’on la suit on a ni paix ni stabilité ni guerre. Je vous dis qu’aucun cabinet a soumis pour auditer et assainir notre fichier électoral en fonction du cahier de charge que l’opposition a élaboré. Le mode de désignation des conseillers communaux prévu par la nouvelle loi électorale a l’avantage et l’inconvénient. L’avantage, c’est la paix et la gestion commune parce que c’est tous les grands partis qui gèrent les communes. L’inconvénient c’est l’exclusion de la partie minorité. Notre position est claire c’est d’installer les conseillers communaux dans les 330 communes où il n’ya pas de problème et reprendre l’élection dans les 12 communes entachées d’anomalie. Et nous avions demandé à la CENI pour nous dire dans combien de temps elle peut organiser une telle élection ? En réponse, la CENI dit qu’elle peut organiser dans 45 jours. Au nom des militants la mouvance présidentielle a rencontré la communauté internationale, la société civile et le ministère de l’administration pour réitérer sa position qui n’est rien d’autre que le respect de la loi. Maintenant la mouvance présidentielle n’a aucune position sur table si ce n’est pas le respect strict de la loi. Nous n’avons pas nous associer à l’opposition dans la continuation de la violation de la loi pour se faire plaire à cette opposition. Si l’opposition se retire du comité de suivi alors la loi sur la CENI est suspendue et l’audit du fichier électoral est aussi suspendu. » Précise-t-il.


Pour l’heure après son retrait du comité de suivi, l’opposition programme une journée ville le lundi 14 mai à Conakry.

Lamine Toutè Kaba
621730533

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*