N’Zérékoré : Pourquoi les femmes sont réticentes d’aller dans les centres de santé pour accoucher ?

0
112

Construit il y’a plus de dix ans, le personnel du centre de santé de la sous-préfecture de Samoé situé à 10 Km de la préfecture de N’Zérékoré, comprend neuf personnes dont deux sages-femmes. Bien que cet édifice comprenne une salle d’accouchement pour la communauté, certaines femmes préfèrent accoucher à la maison, ce qui occasionne des complications. En 2017, ce centre a enregistré deux cas de décès maternels notamment à Koulé et à Basou.

Selon Odette Loua citoyenne de Samoé, les raisons sont diverses, notamment le manque de moyen « c’est le problème de moyen qui fait que nous ne partons pas au centre de santé. Si on avait de l’argent on allait partir » dit-elle.

L’autre facteur selon cette dame c’est le temps du travail qui ne leur permet pas d’aller au centre de santé « Dès fois quand tu vas à l’hôpital, ils vont te dire qu’il n’est pas l’heure d’accoucher, tu vas rester ainsi et finalement tu es obligée d’accoucher à la maison quand le travail commence » rajoute Mme Loua.

Si Odette Loua estime que le manque de moyen et de temps sont les raisons de ne pas aller aux différents postes de santé pour accoucher, le chef du centre de Samoé de son côté a une autre analyse par rapport à ce problème « elles ont la méconnaissance que le lieu le plus idéal pour accoucher ce sont les centres de santé, elles préfèrent accoucher avec les villageoises. Dès fois on nous envoie des femmes dans un état d’hémorragie, le temps et la distance fait défaut » explique M. Michel Zoumanigui.

Pour le cas de la césarienne, le chef dudit centre précise qu’elle est gratuite, et il envisage de continuer à faire des sensibilisations dans les villages afin que les femmes viennent accoucher dans les postes de santé.

Hassatou Lamarana Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*