Non orientation des étudiants dans les universités privées : « une reforme audacieuse », dixit Mamadi Kaba de l’INIDH

In Accueil, Société

La nouvelle semble être plus que jamais confirmer, cette année l’Etat ne compte pas orienter de boursiers vers les universités privées du pays. Certains observateurs trouvent cette décision de brutale de la part des autorités en sevrant d’aussitôt ces institutions privées d’étudiants boursiers. De l’avis de Mamadi Kaba, président l’Institution Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (INIDH), il s’agit là d’une reforme audacieuse qui doit s’accorder avec beaucoup d’investissements.  

Le président de l’institution en charge des droits de l’homme explique d’entrée qu’il est un partisans des reformes « je suis de ceux qui croient que la Guinée a besoins de reformes en profondeur. Mais, vu les défaillances enregistrées dans le système éducatif guinéen, il est important que l’on retourne en arrière. En instaurant les deux BAC ».

A propos des orientations des étudiants qui ne seront faites cette année que dans les universités privées. Une nouvelle d’ailleurs qui aux yeux de certains est une façon de conduire les institutions d’enseignements vers une mort lente. Pour Mamadi Kaba, ce n’est pas à l’Etat de financer les universités privées. « Les universités privées sont des entreprises privées qui doivent survivre par elles mêmes par la qualité de ce qu’elles proposent. C’est ça qui va attirer les clients, parce que les étudiants sont des clients » a-t-il déclaré chez nos confrères de City FM dans l’émission Actu au scanner.

Selon lui, « il faut que les parents sachent que ces universités privées offrent une qualité d’étude supérieure aux publiques. Par ce faite, beaucoup irons vers les privées que des publiques. Ce, même quand l’Etat oriente des étudiant vers les universités publiques ».

Ne partageant pas l’avis de ceux qui pensent qu’Alpha Condé cherche a régler des comptes avec Dr Ousmane Kaba et d’autres fondateurs d’universités, le président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (INIDH) trouve  que c’est un argument à bras raccourcis. « Moi je pense que c’est trop facile de considérer qu’Alpha Condé veut utiliser ce système pour combattre Dr Ousmane Kaba. Car Alpha Condé est un homme politique, qui n’a pas besoins d’utiliser l’orientation des étudiants contre une seule personne. Il a beaucoup d’autres moyens. Ce qui est important c’est de savoir qu’il s’agit là d’une reforme audacieuse ».

Toutefois, il précise, « si nous rattachons toutes les reformes à des démarches politiques. Il n’y aura jamais de reforme dans notre pays ».

Mohamed Barry pour Kalenews.org

 

224 624 395 784/barrymed21@gmail.com

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE