Musique/Les Espoirs de Coronthie dans l’œil du cyclone : « C’est Dieu seul qui peut sauver le groupe »

0
117

« C’est Dieu seul qui peut sauver le groupe », ce sont les cris de désespoirs de Macheté, un membre fondateur du célèbre groupe tradi-urbain de Guinée ‘’les Espoirs de Coronthie’’. En effet, depuis quelques mois, rien ne va plus entre les membres du groupe qui continuent de briller dans une crise d’égos.

Pendant que Bouba Mangué et Sanso s’abstiennent de tout commentaire sur la menace d’une éventuelle dislocation qui quête leur  groupe.  Macheté, lui accepte de briser le  silence dans une sortie médiatique chez nos confrères d’Afroguinée.com.   

Dans ces révélations sur son groupe,  l’artiste confie ceci : « Je ne peux vous dire que les Espoirs de Coronthie se sont séparés mais à l’heure où nous sommes, je ne suis pas sûr si on peut continuer. C’est Dieu seul qui peut sauver ce groupe. J’ai des doutes et il y a moins de chance que le groupe survive. Je vois déjà des signes…. D’ailleurs, mes amis et moi, on s’appelle très rarement maintenant…», a informéMacheté.

Animé d’une crainte de déclin de son groupe, le chanteur estime que le poisson commence à pourrir par la tête. Il s’explique en disant : « Quand Boy (membre du groupe NDLR) m’a informé de la sortie de l’album solo de Sanso qui est notre leadeur, je me suis dit que Sanso devait attendre. Car pour moi, ce n’était pas le bon moment. Puisque nous avions déjà signé  un contrat de 5 ans avec notre maison de production en France, Chapter Two. Mais bon, comme il a sorti son album et il a eu une maison, des voitures et beaucoup d’argent, il faudrait que moi aussi, je me batte seul pour gagner ma vie ».

En plus de cette guéguerre, l’amitié au sein du groupe a cédé la place à la jalousie entre les membres des Espoirs de Coronthie. Pour Macheté, « Certains ont eu la chance d’être en Europe et ceux qui sont restés au pays, sont jaloux et ne veulent pas que le groupe avance…. ».

Autre point de divergence entre les membres du groupe est la mauvaise gestion des recettes de  l’espace culturel « Fougou Fougou ». Ainsi Macheté dévoile en ces termes, « Quand les autorités nous ont donné Fougou Fougou, il était question de faire des activités culturelles pour générer des fonds pour les membres du groupe. Mais il se trouve que les recettes de ce centre ne sont pas partagées de façon juste et équitable ».

Le groupe ‘’Les Espoirs de Coronthie’’ connaitra-t-il un déclin prématuré. C’est la question que bon nombre d’observateurs de la chose culturelle continuent de se poser.

A suivre…

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*