Musique: Koffi Olomidé accusé pour agressions sexuelles par la justice française

0
127

Le chanteur de près de 62 ans (Août prochain) est accusé d’avoir agressé sexuellement et séquestré quatre de ses danseuses en région parisienne entre 2002 et 2006.

Quatre de ses danseues et de surcroît présumées victimes ont toutes affirmé avoir dû « subir régulièrement des relations sexuelles non consenties, que ce soit en RD Congo ou en tournée. Notamment en France », alors qu’elles étaient « enfermées et gardées 24h/24 par trois hommes dans le pavillon d’Asnières (Région parisienne), sans document d’identité ni téléphone. L’un d’eux, toujours le même, les conduisait à leur patron (Koffi) lorsque celui-ci en exprimait le désir. À l’hôtel ou au studio d’enregistrement le plus souvent », affirment-elles, évoquant des « rapports sexuels imposés sans préservatif et parfois des gifles quand elles refusaient. Certains faits se seraient également déroulés dans le pavillon même, quand l’épouse du chanteur ne s’y trouvait pas selon toujours elles. »

Les plaignantes expliquent toutes ne pas avoir eu le choix: Si elles se refusaient à lui, il ne les faisait plus travailler. Selon elles, toutes les danseuses subissaient le même sort. Les quatre plaignantes avaient fini par s’échapper du pavillon grâce à un ancien agent de sécurité de Koffi Olomidé, une nuit de juin 2006. Elles ont déposé plainte en 2007, 2009 et 2013 et ne sont plus jamais retournées en République démocratique du Congo, par peur de représailles.

Le Comité contre l’esclavage moderne, qui a soutenu les plaintes de deux d’entre elles, a indiqué se porter partie civile.

Quant à l’artiste, il dénonce un «complot», accusant ses anciennes danseuses de vouloir obtenir ainsi une carte de séjour.

Affaire à suivre

Lamine Toutè Kaba
621730533

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*