Moustapha NAITE : « tous les projets que nous annonçons, nous réalisons… »

0
1011

Le ministre guinéen de la jeunesse, Moustapha NAITE a échangé ce jeudi à Conakry, avec les journalistes de la presse publique et privée. L’objectif de la rencontre en cette fin d’année est de faire une rétrospective sur les projets de 2016 et une prospection sur ceux à venir au compte de la nouvelle année.  

Après douze mois d’exercice au département en charge des questions de jeunesse et de l’emploi des jeunes, le ministre Moustapha NAITE en compagnie de ses cadres à conférer avec les hommes de médias, dans le but de faire le bilan de l’année qui s’écoule et des perspectives pour celle qui s’annonce.

Conformément à sa lettre de mission, entre autres : l’élaboration et mise en œuvre des programmes associatifs, en vue de la mise en place d’une structure faitière de la jeunesse, la promotion de la participation de la diaspora au développement de la jeunesse, le soutien de la participation des jeunes aux rencontres nationales africaines et internationales… Moustapha NAITE a, en complicité avec les techniciens du département mis en place des projets d’insertion socio-économique des jeunes, afin de faire face aux défis de l’heure, en ce qui concerne l’employabilité des jeunes.

Selon le patron du département de la jeunesse, un programme national d’insertion socio économique des jeunes a été mis en place, qui touche à plusieurs secteurs d’activité.

Il (le ministre, ndlr) a cité dans le domaine de l’agriculture le projet anacarde, la création d’une structure faitière de la jeunesse, un processus d’accompagnement des jeunes désireux de créer leur entreprise (avec un fond disponible), le projet booster les compétences pour l’employabilité des jeunes (BOCEJ) sur un fond de la banque mondiale, la poursuite de la construction des maisons de jeunes qui est confronté à un problème de financement, la construction en 2017 d’un palais de la jeunesse et de la culture dont l’étude de faisabilité est bouclée. La mise en place de l’u-report, un processus qui permet de remonter les informations dans le but de prévenir des crises notamment dans le cadre sanitaire. Le pavage de certaines rues de Conakry qui doit se poursuivre à l’intérieur du pays en 2017. Répondant à un journaliste, le conférencier a affirmé clairement que les projets de son département sont menés à bout : « tous les projets que nous annonçons, nous réalisons… »

En outre, le ministère de la jeunesse est confronté à des difficultés qui ralentissent très souvent la réalisation de certains projets. Entre autres, l’adéquation de la formation avec les besoins du marché de l’emploi pour les jeunes et la faiblesse du budget alloués par rapport aux attentes. « Notre budget fait 0,19 % du budget national. Et ne sert pas accomplir des projets. Il a servi aux salaires, à l’achat de biens et services. Notre investissement est à hauteur de 800 millions de FG, » dit-il.

Pour venir à bout de cette problématique « transversale », le ministre NAITE réclame le soutien de tous, y compris les medias. « Je vous invite à faire de ce plaidoyer, votre cheval de batail, pour le développement de notre jeunesse »

Tout en souhaitant bonne fête de fin d’année à tous les journalistes ayant effectué le déplacement, Moustapha NAITE a mis un accent particulier sur le fait de prendre en compte la voix des jeunes. « Nous devons considérer les jeunes comme une force de développement. »

Alpha Mady TOURE / touralphamady224@gmail.com

infos@kalenews.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*