Mois de Ramadan : Voici les conséquences liées à la rupture des menstrues ?

0
301

Pendant le mois de ramadan, les fidèles musulmans sont contraints d’observer le jeun pendant 29 ou 30 jours. Durant cette période, les femmes sont obligées de stopper le jeun quand elles voient leurs menstrues et sont obligées de payer après le mois les jours qu’elles ont eu à manger. Pour pallier à ce dilemme, certaines femmes prennent des médicaments durant le mois de ramadan pour ne pas voir leur règle. 

 
Selon Dr Malick Camara médecin en chef au centre de santé Bernard Fotoba de Yimbaya dans la commune de Matoto, les menstrues jouent une grande importance sur le corps de la femme « les règles permettent de solidifier les os, les menstrues permettent à la femme de dire oui je peux avoir un enfant » annonce-t-il. 
 
Poursuivant, Dr Camara précise qu’il est nécessaire qu’une femme voit ses menstrues ‹‹il y’a des médicaments pour couper les règles comme le Cynerbron, ou la vitamine 4,3+ lorsque c’est une maladie. Une femme doit voir ses règles minimum trois jours, maximum une semaine, toute femme qui n’arrive pas dans les trois jours à voir ses règles est une maladie et toutes femmes qui dépassent les une semaine, c’est aussi une maladie›› notifie-t-il. 
 Les menstrues sont un saignement périodique et passager de la muqueuse utérine par le vagin, qui survient de la puberté à la ménopause en l’absence de grossesse et correspond au début d’un nouveau cycle œstral. C’est à dire l’écoulement du sang à travers le vagin d’une femme lorsque l’œuf n’est pas d’abord fécondé. 
Vouloir stopper les menstrues peut causer de graves conséquences. ‹‹Vouloir couper ses règles on peut avoir des ballonnements abdominaux, des douleurs abdominaux, des infections vaginales, et même les cancers peuvent y s’installer›› signale le spécialiste.
 
Côté religion, El hadj Aboubacar Camara Imam à la mosquée Hadja M’Mah de Simbaya rappelle qu’il est formellement interdit d’après la religion musulmane de vouloir stopper ses menstrues pour le ramadan ‹‹les règles que la femme voit ne vient pas de l’être humain, mais plutôt un exercice divin, donc toute femme qui se permet de prendre un produit pour interrompre cela, ta prière ne sera pas prise en compte, ton jeun ne sera ni pris en compte, ni tes sacrifices›› rappelle-t-il. 
 
 Au-delà du ramadan, elles sont nombreuses ces femmes qui se livrent à cette pratique quand elles ont des activités importantes ou des voyages à faire. 
 
 Hassatou Lamarana Bah 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*