Mines : Que faut-il pour soulager la population de Boké ?

In Accueil, Mine, Société

Invité à une conférence-débat de l’Association des Journalistes pour la Transparence dans les Industries Extractives et Économiques (AJTIE-Guinée) ce jeudi 1er juin à Conakry, l’ancien directeur général de la Compagnie des Bauxites de Guinée CBG, a donné son opinion sur la récente grève des jeunes de Boké sur les sociétés minières. Pour M. Kémoko Touré il faudrait une transparence sur les revenus.

Récemment, la région de Boké était en effervescence suite à la grogne des jeunes de cette localité pour le manque de courant électrique et qu’ils ne sont pas employés dans les sociétés minières qui y exploitent la bauxite. Pour l’ancien directeur de la CBG, cette manifestation vient du problème de transparence : « Il faut travailler sur la transparence des revenus qui doivent être disponibles pour ces populations. Au niveau du code minier, il est dit que les sociétés minières doivent payer pour le programme de développement local 0,5% du chiffre d’affaire, j’estime qu’ils le font mais où va cet argent ? » S’interroge M. Kémoko Touré.

Pour l’expert, il faudrait satisfaire la population par des avantages particuliers en mettant en place de petites sociétés dans le domaine de l’électricité, de l’agricole, de l’agro-alimentaire pour faire de cette région, une région de développement en dehors de la bauxite.

En outre, M. Touré renchérit qu’il faudrait la responsabilité sociétale : « même si elles s’acquittent convenablement de toutes les conventions avec l’Etat, elles doivent se mettre ensemble et que chaque société minière mette un fond par an, discuter avec les autorités locales pour mettre un plan d’action génératrice de revenu, d’emploi qui permet aux jeunes et aux femmes de créer de la valeur, et avec cette création de valeur ils peuvent faire des choses pour leur région » amande-t-il.

Enfin, l’ancien patron de la CBG rappelle également que ça soit à Boké ou ailleurs, les sociétés minières doivent mettre des Chemins de fer pour transporter la bauxite au lieu d’utiliser la voie routière.

Hassatou Lamarana Bah

+224 623 125 203

kalenewsorg@gmail.com

 

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE