Pour le même acte, 7 banquiers de UBA en prison et d’autres en liberté : Une affaire, deux poids, deux mesures ?

In Accueil, Economie, Société
DCIM101MEDIA

Dans le souci de rentabiliser la banque, un groupe de banquiers opérant chez UBA a accordé des paiements hors-caisse à certains clients de la banque. Une mesure incitative de mobilisation des dépôts d’accroissement a été instituée dans l’optique de l’atteinte des objectifs de rentabilité de la banque et de ceux assignés au personnel en termes de dépôts et de revenus.

Cette politique incitative de mobilisation de dépôt et de revenus a été bénéfique pour la banque, parce qu’elle lui a permis, durant ses 6 ans sur le marché bancaire guinéen, de se hisser au rang du Top5 des meilleures banques primaires de la place. A titre d’exemple, l’agence UBA de Kaloum a été classée en 2015 la meilleure en termes de dépôt sur l’ensemble des 19 filiales que compte UBA-Guinée. Ladite agence a reçu une prime de 10.000 dollars US.
Le paiement hors-caisse est une opération courante accordée aux clients à forte potentialité en matière de dépôt, de transfert et de relations commerciales, notamment l’exploitation de leur Value chain. Deux catégories de clients bénéficient de ces paiements hors caisse : les clients internes que sont les employés et les clients externes de UBA dont des opérateurs économiques considérés comme très solvables.
Pour justifier cette politique de paiement, un service de contrôle interne procède au contrôle de conformité de l’ensemble des opérations initiées tous les jours, un contrôle de cash chaque quinzaine du mois, dont les rapports sont envoyés aux responsables de contrôle, ainsi qu’à l’audit interne. Pour cette tâche, le service contrôleur est assisté par le service d’audit interne et celui du groupe tous les semestres.

Selon nos informations, des responsables de la banque s’étaient impliqués personnellement en accordant ces paiements hors-caisse à un certain nombre de clients. Pour booster les chiffres de la nouvelle agence de Kipé et de Kaloum par exemple, il a été accordé des paiements hors-caisse à certains clients startup de ces agences à hauteur de 70 milliards de francs guinéens. Cette méthode a contribué à faire de UBA Guinée une référence au point de se démarquer de la concurrence féroce des autres banques.

D’ailleurs, UBA s’est hissée à la première place du classement bancaire en 2015 en termes de dépôts et de revenus. A la date du 17 novembre 2016, des responsables des opérations et de caisse de plusieurs agences ont été convoqués au siège de Kaloum pour donner des explications sur les différents paiements hors caisse effectués dans leurs agences respectives.

Le G7 en vedette
Arrivés à la banque, ils ont appris avec la plus grande surprise que deux de leurs collègues ont pris la fuite. Et par peur que ces responsables convoqués ne fuient eux aussi à leur tour, la banque a décidé cette nuit aux environs de 22H de les mettre à la disposition de la DPJ. Là, le fameux Groupe des 7 désormais désignés par le nom de code G7 et les clients bénéficiaires de ces paiements hors-caisse ont été entendus.

C’est à l’issue de cette audition que le G7 a été conduit à la Maison centrale de Conakry où il médite sur son sort depuis décembre 2016. A l’heure qu’il fait, les membres du G7 qui ne reconnaissent nullement avoir commis un délit, en appellent à l’ouverture de son procès pour savoir qui traine quoi dans cette affaire.
Aussi, ils se demandent pourquoi certains collègues qui ont posé les mêmes actes et qui ont été entendus au même titre qu’eux, n’ont jamais été inquiétés. Ceux-ci ont été tout simplement contraints soit à la démission forcée, soit au licenciement, et d’autres mis à la disposition des Ressources humaines.

Par Mady Bangoura, Visionguinee.net

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE