Médias en Guinée : « disposer d’une convention collective, c’est assurer la paix sociale… »

In Accueil, Société

Dans sa démarche inclusive et participative autour de la question de l’adoption de la convention collective de la presse privée, le Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée (SPPG) a organisé ce mardi, une journée nationale de concertation des médias afin d’échanger sur son projet de convention collective pour la corporation en Guinée.

Cette rencontre a eu lieu dans la salle El Mohamed Koula Diallo, de la maison de la presse, en présence des membres du mouvement syndical, des représentants des différentes rédactions et association de presse, du gouvernement et de la Haute Autorité de la Communication (HAC).

Après avoir fait observer une minute de silence à la mémoire des confrères disparus, Sidi Diallo, Secrétaire général du SPPG, déclare que. « Par cette journée nationale de concertation, le Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée vise à recueillir les propositions des hommes de médias guinéens de toutes les catégories confondues sur le projet de convention collective en vue de leur adhésion. Mais également, définir des stratégies pour le perfectionnement du travail effectué par le syndicat. Ceci pour consolider davantage l’unité et l’engagement des travailleuses et travailleurs de la corporation pour faire de la convention collective de la presse une réalité en Guinée ».

Amadou Diallo, Secrétaire Général de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG), lui exprime tout son soutien au projet piloté par le SPPG. Car pour lui, « disposer d’une convention collective, dit-il, c’est assurer la paix sociale et un travail décent ».

Aboubacar Camara DG du groupe Gangan et représentant les associations de patrons de presse, en donnant la position des patrons sur le projet, estime que la mise en place d’une convention collective ne doit pas être une démarche du seul syndicat, il faut que les patrons soient impliqués. Il proposera alors « la mise en place d’une équipe mixte composée de représentants des associations de presse et du syndicat des journalistes, sous l’arbitrage de l’Inspection Générale du Travail ».

De son côté, Tibou Kamara, Conseiller personnel du Chef de l’Etat, dans son allocution est revenu sur les sacrifices consentis par des aînés pour l’émancipation de la presse en Guinée. Ainsi, dit-il, « ceci est une bonne initiative qu’il faut encourager. Beaucoup de patrons de presse sont d’abord des journalistes ». Poursuivant, il explique, « cela constitue un stimulant qui pourrait aider faire aboutir la mise en place de cette convention collective ».

Med Yrrab

224 666 158 944

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE