Manifs enseignants : « Ce Pays ne se développera tant que les autorités ne se mettent pas à leur place » dixit Madame Kadiatou Touré

0
165

Ce lundi 12 Novembre, des enseignants venus manifester devant la DCE de Matoto ont été dispersés auprès de la station Total de la Tannérie, où des échauffourées ont été enregistrées entre les enseignants grévistes et les forces de l’ordre. En faible représentativité, ces enseignants ont de force essayé d’aller exprimer les maux dont souffre le système éducatif guinéen depuis l’arrivée de professeur Alpha Condé comme premier magistrat du Pays.

Madame Kadiatou Touré membre de la direction communale de Matoto dénonce la non applicabilité de l’accord entre le bureau exécutif des enseignants et le gouvernement « nous avons signé un protocole avec le gouvernement, mais ce protocole n’a pas été respecté, du 03 jusqu’à nos jours rien n’a été fait, les négociations ont débuté mais tout d’un coup ils ont arrêté, et même gelé le salaire des enseignants guinéens, nous sommes là on n’a rien, nous sommes en train de vivre dans la misère et l’Etat guinéen ne fait rien pour nous aider » déplore-t-elle.

Empêchés dans leur droit, ces enseignants sont prêts à aller jusqu’au bout « nous allons reprendre ce sit-in là à Matoto, parce que nous avons été empêché par les forces de l’ordre et ce Pays ne se développera tant que les autorités ne se mettent pas à leur place » rajoute-t-elle.

Le porte parole des syndicats libres des enseignants et chercheurs de Guinée section Matoto monsieur Wamono Mohamed reproche à son tour l’Etat, son ingérence notoire et avérée dans les affaires syndicales, les mutations arbitraires, la politisation et l’ethnicisation à outrance dans le milieu scolaire.

 

Hassatou Lamarana Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*