Mandiana : le chef des chasseurs tué dans la soirée du mercredi après avoir fait assassiner un prédicateur saoudien mardi

0
641

Depuis le mardi 16 janvier, les populations musulmanes du village de Kantébalandougou à Mandiana vivent dans une horreur imposée par le clan des chasseurs (Donzo) de la localité. Selon nos informations, ces Donzo animistes s’opposeraient à l’expansion de l’Islam dans ce village. Une façon pour eux de protéger leurs divinités. Et c’est un secret de Polichinelle.

Sur ordre de Nana Balla, le chef Donzo du village, un religieux saoudien a été tué par balles dans la soirée du mardi dernier.

Voici le témoignage d’un membre de l’association partenaire de cette équipe des religieux  saoudiens  sous anonymat : « C’est un village de féticheurs. Je suis né là et j’y ai grandi. Ces féticheurs-chasseurs sont hostiles à la religion musulmane. Ce prédicateur saoudien qu’on a tué et ses amis sont arrivés le mercredi surpassé par le canal de notre association…… Le même jour ils se sont transportés sur Siguiri. Je me rappelle le jeudi, ils avaient un séminaire de formation.  Ils donnaient cours aux imams, les enseignants des écoles franco-arabes et les élèves qui peuvent parler et écrire l’arabe. Quand ils donnent les cours le matin de 8h à 13h, ils se reposent. Dans les bandes de 15h et 16h, ils vont dans les villages pour faire des prêches   entre la prière d’Icha et celle de Maghrib.  Ils avaient presque fait toute la contrée. Le mardi c’était le tour de Kantébalandou où ils ont pris contact avec plusieurs familles et notabilité. Après la prière de 19 heures, ils ont pris le micro pour prêcher. Quand le prêche est fini, le chef des Donzo, du nom de Nana Balla a ordonné à ses troupes de prendre toutes les sorties du village pour empêcher le prédicateur de quitter la localité. Ce qui fut fait. Et les chasseurs n’ont pas hésité de tirer à bout portant sur le saoudien qui a succombé. Le motard de bonne volonté qui le transportait a été également atteint. Ce dernier est encore aux urgences à l’hôpital de Siguiri ».

Aux dernières nouvelles, le chef des chasseurs, Nana Balla qui jouissait de toute liberté après cette scène de crime, a été mortellement poignardé dans la soirée de mercredi par un inconnu.

LINCOLN 624901737