Des malfrats mis aux arrêts par la gendarmerie nationale

0
1116

Le haut commandement de la gendarmerie nationale a présenté devant la presse ce mercredi 28 décembre 2016 à Conakry des malfrats. D’un côté, un groupe composé de trois personnes, des coupeurs de routes. De l’autre, un voleur appréhendé à la société SOTRAGUI.

Les présumés coupeurs de routes auraient attaqué Alseny Soumah dans sa voiture de service appartenant à la société Huaweï Technologie. La victime explique sa mésaventure en langue du terroir.

« Le 22 décembre, j’étais à Donka au niveau du 2 août vers 22h, quand une voiture Mercedes s’est arrêtée devant moi et elle a touché mon parechoc de devant, quand je suis descendu pour demander le chauffeur pourquoi il a fait cela, j’ai vu d’un seul coup quatre personnes m’attaquer et m’ont mis derrière ma voiture de service. Ils ne m’ont laissé qu’à Kagbélen. Du 2 août jusqu’à Kagbelen, je n’ai rien repéré, je ne pouvais pas parler, je ne pouvais pas me mouvoir. Quand ils m’ont relâché c’est en ce moment que j’ai demandé aux gens où est ce que j’étais et ils m’ont dit que je suis à Kagbélen, ensuite je suis allé à la gendarmerie de 36 pour faire ma déclaration, puis j’ai appelé mon patron qui par la suite a localisé la voiture… » Explique-t-il.

Le lieutenant-colonel Mamadou Alpha Barry chargé de communication à la gendarmerie revient sur les moments forts de l’arrestation de ces coupeurs de route.

« La société Huaweï Technologie, propriétaire dudit véhicule de marque Land Cruiser immatriculé IT1224A, avait installé un système de GPS qui a permis la localisation du véhicule au niveau de Kouroussa. La gendarmerie nationale étant informée, a réussi à immobiliser et interpeller Moussa Cissé, Mohamed Camara et Sidiki Germain Zongo et le quatrième a pris la poudre d’escampette. Les personnes interpellées ont été conduites à Conakry et mises à la disposition de la brigade de recherche de Matam pour enquête. La gendarmerie nationale attire l’attention des citoyens de Conakry  à géo localiser les véhicules pour faciliter les enquêtes en cours » dit-il.

L’un des présumés auteurs également un militaire Adjudant-chef Cissé Moussa à la base principale de Conakry clame son innocence. Il précise par ailleurs qu’il est tombé dans un piège.

L’autre aspect c’est un cas de vol, où le nommé Roger Teya électricien à la SOTRAGUI a été pris en flagrant délit de vol sur des grillages équivalent à 20 millions de francs guinéens, se trouvant dans les bus de ladite société, par la gendarmerie mobile N°4 de Matoto. Il est par la suite, mis à la disposition de la brigade de recherche de Matam pour enquête.

Hassatou Lamarana Bah / 623 12 52 03

infos@kalenews.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*