L’opposition républicaine en colère contre le DG de la police :

In Accueil, Politique

150423160416_guinea_tensions_bbc_512x288__nocreditL’opposition républicaine en colère contre le DG de la police : « Nous exigeons qu’il soit sévèrement sanctionné, démis de ses fonctions et poursuivis… » En plénière ce vendredi 25 novembre 2016 à Conakry, l’Opposition Républicaine s’est exprimée sur les déclarations récentes du directeur général de la police nationale qui souhaiterait qu’Alpha Condé soit un ‘’Président à vie’’. Les partis de cette entité politiques ont condamné avec la dernière énergie ces propos qu’ils qualifient d’anticonstitutionnels. Lors d’un meeting cette semaine à N’zérékoré, le directeur général de la police nationale Bangaly Kourouma a affirmer entre autres que « la Guinée ne connait pas d’anciens présidents, Sékou Touré a fait 26 ans et c’est après sa mort qu’il y a eu un coup d’Etat, le Général Lansana Condé a fait aussi 24 ans et c’est après sa mort que les militaires ont pris le pouvoir. Alors, vous voulez qu’Alpha Condé s’arrête à deux mandats? Nous avons voté pour qu’il soit notre président et non pour un ou deux jours. Le jour qu’il va mourir, celui qui viendra c’est ce que Dieu aura prédit. » Une déclaration qui a irrité l’opposition républicaine. Réunie en plénière ce vendredi, elle a condamné avec sa dernière énergie cette déclaration qu’elle qualifie d’anti constitutionnelle. « C’est extrêmement grave ! Comment un haut cadre de l’Etat, qui doit être astreint à la neutralité du service public peut-il tenir ces propos ? Nous exigeons qu’il soit sévèrement sanctionné, démis de ses fonctions et poursuivis devant les tribunaux et nous y veillerons scrupuleusement, » a rapporté le porte-parole Aboucar Sylla. Autre point de cette rencontre, c’est la crise qui sévit au sein de l’O.R où certains partis sont contre quelques points de l’accord politique du 12 octobre. Parlant toujours au nom de l’OR, Aboubacar Sylla précise que jusqu’à nouvel ordre les frondeurs ne participeront pas aux réunions pour éviter des disputes. « Comme vous le voyez, les frondeurs ne sont pas parmi nous. On a pas voulu les inviter, car ils ne sont pas d’accord avec les accords obtenus, étant donné ce point figure à l’ordre du jour. Nous allons continuer ainsi jusqu’à ce qu’ils acceptent les accords. La porte leur sera grandement ouverte », mentionne-t-il. Hormis ces précédents sujets, l’O.R a aussi fait cas de sa stratégie pour les élections communales à venir. « Pour le premier tour, chaque parti politique ira avec sa liste. Après pour mettre en place l’exécutif de l’institution de la commune il y aura des alliances, » souligne le porte-parole. Enfin, l’opposition républicaine a fait le compte-rendu du comité de suivi de l’application des accords politiques obtenus le 12 octobre dernier. Hassatou Lamarana Bah / 623 12 52 03 infos@kalenews.org

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE