L’indiscipline hiérarchique et protocolaire de Mohamed Tall

1
1091

Le ministre guinéen de l’élevage Mohamed Tall a fait preuve d’un comportement qui a retenu l’attention de plus d’un observateur ce mercredi 03 Mai 2017, lors d’une cérémonie à Conakry. Notre rédaction, présente sur les lieux, rapporte les faits.

Ce mercredi 03 Mai marque la journée mondiale de la liberté de la presse. A Conakry, la structure Wassolon Communication en a profité pour organiser une série d’activités, parmi lesquelles ‘’la grande soirée des medias’’. Cette plateforme qui a réuni les Hommes de medias, la société civile, les partis politiques et l’exécutif, a permis de faire un état des lieux de la pratique du métier de journalisme.

Cet évènement s’est voulu grandiose. Les organisateurs ont invité le chef de l’Etat guinéen Alpha Condé et son premier ministre Mamady Youla. Pour cause d’empêchement, les deux personnalités n’ont pu se déplacer. Elles se sont toutefois fait représenter à cette soirée. Le président, par le ministre d’Etat conseiller personnel du chef de l’Etat, Tibou Camara. Mamady Youla lui s’est fait représenter par Mohamed Tall, ministre de l’élevage.

Ce dernier, commence à prononcer son discours par des informations erronées. « La libéralisation de la presse a été effective en 2004… », Dit-il. Disons plutôt en 2006, deux ans plus tard. Ce qui a plutôt retenu l’attention, c’est l’après discours. Le représentant du PM n’a pas attendu une minute de plus pour prendre congé de ladite cérémonie. Sans même attendre le discours du représentant du président de la république.

Voyons les choses plus explicitement. Alpha Condé, le président guinéen est présent à une cérémonie, au même moment que le premier ministre Mamady Youla. Le dernier commence son propos bien avant son patron, et par la suite s’en va sans même attendre qu’on donne la parole à celui qui l’a nommé à ce poste de 1er ministre. Ce type de scénario, s’il se produit, il peut être qualifié d’indiscipline hiérarchique et protocolaire.

A sa prise de parole, Tibou Camara lance avec tact ceci : « Mr le représentant du 1er ministre ! [En introduisant son discours]… malheureusement il est déjà parti… » Avant de poursuivre son discours.

Le très bouillant Mohamed Tall a décidé depuis son arrivée au gouvernement, de changer de fusil d’épaule. La presse est désormais le créancier qu’il faut éviter à tout prix. (Soit dit en concluant)

Alpha Mady, touralphamady224@gmail.com

1 COMMENTAIRE

  1. Les journalistes de Kalenews ne vivent pas en Guinée pour savoir que Tibou Kamara et l’UFR sont de l’huile et de l’eau, non miscibles! Tall, neveu de Mr Sidya comme tous ceux de l’UFR ne supportent pas Tibou, non sans raison d’ailleurs vu la fourberie opportuniste de ce dernier. Donc pas de surprise de l’attitude de Mr Tall. Kalenews revenez vivre en Guinée!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*