L’avocat du syndicaliste Aboubacar Sidiki Mara menace de traduire Alpha Condé en justice

0
320

C’est la réaction de Maître Paul Yomba, l’avocat du syndicaliste Aboubacar Sikidi Mara, suite à l’annonce du renvoi de l’ordonnance du juge en charge du dossier devant le Tribunal de Première Instance (TPI) de Dixinn. Ainsi le syndicaliste arrêté il y a un mois à Boké pourrait être bientôt fixé sur son sort.

Interrogé sur la procédure qui prévalue à l’arrestation de son client, Maître Paul Youmba, l’avocat du syndicaliste Aboubacar Sikidi Mara, indique que, «  dans cette affaire le parquet d’instance et le parquet général ont formé une coalition autour du  chef de l’Etat pour ébranler les fondements de l’état de droit. En violant délibérément les droits de l’homme et du citoyen, en entravant les libertés syndicales sans aucun fondement. En témoigne d’ailleurs les recours dilatoires et fantaisistes non suivis  du parquet » a fait-t-il remarqué d’entrée chez nos confrères des Grandes Gueules de ce mercredi. 

Poursuivant, Maître Paul Youmba, dira que l’insensibilité de nos dirigeants face à l’arbitraire, à l’injustice, malgré les multiples dénonciations et interpellations des organisations de défense des droits de l’homme inquiète aujourd’hui plus d’un en Guinée.

Le cas, soutient-il, d’Aboubacar Sidiki Mara est la forme plus prononcée des violations des droits de l’homme par l’Etat. Ainsi, il menace en ces termes : « Nous n’attrairons pas que l’Etat guinéen dans cette affaires. Nous traditions en justice tous ceux là qui sans discernement ont exécuté un ordre manifestement illégale. Et quand au chef de l’Etat, nous attendons la fin de son mandat pour le traduire en justice ».

Il prévenir en disant ceci : « Nous ne sommes pas entrain de nous amuser.  Parce que cette variété d’inculpation dénote la confiscation de la liberté d’un syndicaliste en pleine exercice de sa fonction » insiste l’avocat Aboubacar Sikidi Mara.

Fort d’une conviction selon laquelle, son client sortira du ce procès parce que les charges retenues contre lui sont vides. L’avocat déclare : « Ce dossier est réellement vide. Il n’y a aucune inculpation jusqu’à ce jour mon client. Aucun n’a puisse être collé à sa peau. Au point que le ministère public s’expose en validant ce procès.  Et au sortir du procès, ils attesteront la détention arbitraire d’un citoyen et de surcroit syndicaliste. Pas des moindre le secrétaire adjoint d’une grande centrale syndicale qui a vu la défection de beaucoup d’autres syndicats en sa faveur ».

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84  

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*