L’Art Gouverne au Musée National : « Notre ambition est de créer un autre model de citoyen en Guinée »

0
272

C’est au tour du Musée national d’accueillir ce samedi 3 mars 2018, les ambassadeurs de la bonne gouvernance du projet ‘’l’Art Gouverne’’. Cette initiative de l’association culturelle ‘’La MUSE’’ s’inscrit dans le cadre de l’utilisation de la créativité artistique pour l’émergence de l’engagement citoyen en Guinée.

A travers des œuvres artistiques, une vingtaine d’étudiants de l’Institut Supérieur des Arts de Guinée (ISAG), se portent volontaires pour véhiculer à Conakry des messages de dénonciation et de sensibilisation sur des questions de bonne gouvernance et de justice sociale.

Sur le choix porté sur le Musée national de Sandervalia pour accueillir les ambassadeurs de la bonne gouvernance, Alpha Yaya Bah, l’administrateur de la MUSE, explique : « C’est un lieu qui a été déjà étudié. Car nous avons fait pas mal de prestations dans beaucoup d’endroit de Conakry. En plus du CCFG, nous nous sommes dit de penser au Musée national qui est un centre attractif pour des artistes ».

Pour l’administrateur de la MUSE, l’objectif est de permettre aux artistes de booster le dynamisme citoyen des populations. « A travers le Musée national, d’autres artistes pourront être attiré par les valeurs que porte le projet afin qu’ils s’impliquent dans la promotion de l’engagement citoyen et des bonnes pratiques de gouvernance », ajoute Alpha Yaya Bah.

Après avoir dépeint le visage triste de la mal gouvernance dans une présentation théâtrale, Fatou Barry, étudiante en l’interprétation en art dramatique de l’ISAG, a appelé tous les artistes à un engagement civique, avec des œuvres qui interpellent la participation inclusive de tous dans la lutte pour la bonne gouvernance en Guinée.

Au sortir d’une série de prestations artistiques à travers la capitale guinéenne, Alpha Yaya Bah, estime : « Nombreux sont des citoyens qui ne sont pas informer sur la gestion de la chose publique. D’autres continuent d’exprimer leur frustration dans la colère vis-à-vis de la gestion des services et biens de l’Etat. A travers ce projet, nous comptons changer cette façon de voir les choses. Car notre ambition est de créer un autre model de citoyen capable d’entretenir un cadre d’interaction entre lui et les gouvernants ».

Mohamed Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*