« La Guinée et la Chine signent un programme de 5 projets d’une valeur de 20 milliards de dollars « 

0
278

La Guinée et la Chine ont signé ce vendredi 20 avril 2018 à Conakry un engagement pour un programme de 5 projets estimé à une valeur de 20 milliards de dollars. C’est la première tranche d’un programme stratégique dont le financement servira à investir dans les domaines de l’éducation, de l’infrastructure, de l’énergie et de l’agriculture.

Après avoir fait couler beaucoup d’encre et de salive, les résultats de cette première évacuation permettront d’investir un milliard et demie du montant obtenu dans la construction et la réhabilitation d’infrastructures « avec les résultats qu’on vient d’obtenir pour cette première évacuation et l’état d’avancement du programme. Les 20 milliards, les deux parties ont engagé un milliard et demie qui concerne les 5 premiers projets dont la route nationale numéro 1 Conakry-Kindia-Mamou-Dabola, les voiries de Conakry y compris la construction de certains échangeurs, la reconstruction et réhabilitation de certains axes de Conakry y compris l’assaisonnement de ces voiries, 3 l’université de Sonfonia qui fait partie des quatre universités visées par le programme présidentiel de réhabilitation et d’extension, l’extension du port de Conakry pour répondre à la fois au besoin de la croissance de l’économie guinéenne et aux besoins des pays voisins notamment le Mali et 5, la ligne d’interconnexion Linsan-fomy» explique. Ibrahima Kassory Fofana, ministre d’Etat chargé des questions d’investissements et du partenariat public-privé, ce programme
Cette réunion axée sur l’engagement des cinq projets, a confirmé notamment l’avancée à effectuer les deux premiers projets avant la période des saison de pluie «il s’agit de la route nationale numéro 1 et des voiries de Conakry, la route nationale numéro 1, vous l’avez noté hier à fait l’objet des poses de la première pierre, les voiries feront l’objet des poses de première pierre la semaine prochaine. Ces 2 projets vont démarrer immédiatement. Nous nous sommes convenus également qu’à l’occasion de la prochaine visite d’État du président Alpha Condé en septembre en Chine sur invitation de son homologue chinois, nous allons pouvoir engager les discussions sur la 2ème génération de projet à mettre en oeuvre. Nous nous sommes convenus enfin les modalités de transparence à apporter au système. Modalités de transparence en ce que le choix des entreprises fassent l’objet de larges consultations pour que nous gagnons en temps, en cours et en efficacité. Pour cela, la partie guinéenne a demandé qu’un fond de route soit mis en place pour que les études de faisabilité dont nous n’avons pas encore la capacité de conduire par nos moyens, que ces études soient financées par des cabinets maîtres et les dossiers d’appel d’offre soient faits de manières transparentes et les choix de ces entreprises et des marchés soient fait de manière tout aussi transparentes» précise t’il.
«Évidemment Du côté des ressources, les entreprises chinoises concernées par le programme des ressources de construction minière sont en train de remplir toutes les conditions exigées par notre loi minière notamment le code minier, donc aucune exception n’est accordée aux entreprises chinoises quant au respect des stipulations du code minier sur les exigences législatives et juridiglobales à donner pour les délivrances des différents programmes» précise
En contrepartie de tout cela, ce programme d’échange et de prêt, va permettre aux entreprises chinoises d’accéder aux ressources minières telles que stipulées dans le code minier.

Alpha Mamadou Bobo Balde

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*