Kindia : La formation des pairs éducateurs du projet de filets sociaux productifs se poursuit

In Accueil, Société


Les travaux de la formation des pairs éducateurs du projet de filets sociaux productifs se poursuivent avec une nouvelle thématique : le volet « Mesures d’accompagnement ».
L’objectif est d’outiller ces pairs éducateurs des techniques portant sur la mise des travaux à haute intensité de main d’œuvre (HIMO).

Selon Dr M’bambé Sakho, responsable en charge des questions de mesures d’accompagnements du projet, la thématique regorge l’ensemble des services qui accompagnent les deux grands programmes phares du projet de filets sociaux productifs. A savoir : le programme HIMO ou travaux à haute intensité de main d’œuvre et le programme transfert monétaire.
« Les mesures d’accompagnement sont des services qui accompagnent ces deux programmes pour les ménages afin d’apporter des nouvelles connaissances pour le changement de comportement des communautés. Il s’agit entre autre du changement de comportement sur le plan sanitaire, hygiénique, nutritionnel, l’éducation, le développement de la petite enfance et… », explique Dr M’bambé Sakho.

En plus, « Il est question également d’inciter les ménages bénéficiaires vers le volet productif. C’est-à-dire investir par ménages pour l’émergence des groupements communautaires. L’idée est de faire en sorte que ces ménages s’investissent dans les activités génératrices de revenus pour le ménage lui-même. Mais aussi développer le vivre ensemble dans les communautés bénéficiaires ou non bénéficiaires pour redynamiser des groupements existant en respectant les critères déterminés par le projet de filets sociaux productifs »,
poursuit-elle.

Ceci, dit-elle, pour pouvoir bénéficier encore par le biais du projet d’un accompagnement financier voir même technique. Chose qui permettra à coup sûr à travers les programmes HIMO et le transfert monétaire d’impacter positivement la vie des ménages dans les communautés.

Pendant ces trois jours de formation sur la thématique mesures d’accompagnement, la responsable de ce volet au sein du projet ne cache pas ses impressions vis-à-vis des pairs éducateurs. Dr M’bambé Sakho, déclare : « Puisque nous avons utilisé la forme participative à travers l’introduction par des sketches et l’interprétation d’image, les Pairs Educateurs ont adhéré aux travaux avec toutes les attentions possibles. Les évaluations à mi-parcours et mes méthodes à moi, m’ont permises de constater que j’avais à faire avec des PE qui ont le niveau requis pour la formation ».

Avec ces connaissances acquises durant cette formation, les responsables du projet de filet sociaux productifs fondent l’espoir sur la capacité des PE une fois déployés sur le terrain à atteindre leur mission.

Mohamed BARRY

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE