Kankan: L’entreprise GUITER SA réplique aux accusations de la SEG

0
140

Depuis deux mois, l’entreprise GUITER SA (Guinéenne de Terrassement Routier) s’arrache  à curer des caniveaux de la commune urbaine sur proposition du président de la délégation spéciale, Elhadj Bakary Kaba et des doléances de certains jeunes réunis en association.

 

Mamadi Kaba, ingénieur génie  civile, chef de projet voiries à GUITER SA  donne tout d’abord les raisons qui ont poussé l’entreprise à procéder à ces : «Il fut un temps, M. Bakary Kaba, président de la délégation spéciale est venu solliciter notre assistance pour le curage des caniveaux. On leur avait demandé donc de faire des propositions et les chefs des 27 quartiers avaient fait des devis qui n’étaient pas faciles à supporter et, on était entrain de chercher des moyens pour faire face à ces devis. Ainsi  certains jeunes de Kankan sont venus vers nous comme quoi ils ont la volonté contre rien. Ils ont juste demandé de leur fournir de petits matériels c’est-à-dire  les pioches, gants, caches nez et deux engins qu’on a mis à leur disposition. Et ces jeunes ont commencé les travaux. Vous pouvez voir aujourd’hui qu’ils ont bien assaini les grands axes ».

 

En ce qui concerne la SEG (Société des Eaux de Guinée), elle accuse GUITER, à travers ces travaux, de  saboter leurs installations. «Nous sommes une entreprise citoyenne qui est là pour doter la ville d’une infrastructure de taille qui est le béton bitumineux. Donc quand on passe, il n’ya plus de poussières. Partout nous sommes passés, on a travaillé en étroite collaboration avec la SEG. Ils ont toujours des agents qui nous accompagnent sur le terrain pour nous guider sur la position des différentes conduites. Si notre période de travail a coïncidé à la pénurie d’eau, ce n’est pas évident qu’ils nous accusent qu’on sabote. On ne sabote pas mais on ne nie pas aussi que leurs agents qui sont sur le terrain ignorent la position des conduites qui provoque souvent des accidents de travail que nous corrigeons. Pour preuve, la route qui quitte le carrefour de Siguiri pour monter vers Djiböndön, la semaine dernière on a touché une conduite dont la SEG a été informée sur le champ et du coup on a pris des dispositions. On a fait déjà la  première phage des travaux. On a déterré complètement la conduite sur une grande longueur et on a vu que des parties ont été endommagées par la machine que nous sommes entrain de corriger avec la SEG. Nous sommes venus à la SEG demander des agents que nous payons chaque jour sur le terrain »,  réplique chef de projet voiries à GUITER SA, ingénieur génie  civile, Mamadi Kaba.

 

 

A Kankan, les caniveaux sont souvent utilisés comme de fausses  ou  des dépotoirs d’ordures.

 

 

Lamine Toutè Kaba, Correspondant Kalenews.org dans la région, 621730533

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*