Kankan : Le gouverneur regrette les affrontements et déplore les incidents dans les deux districts

0
184

Le gouverneur de la région, Général Elhadj Mohamed Gharé dresse le bilan des affrontements survenus le dimanche dernier entre les populations des deux districts de Batè Nafadji à savoir Sélé Moussaya et Madina.

Après avoir rappelé les causes de cet antagonisme interminable entre ces deux communautés, il  a dressé le bilan: « J’ai demandé de quadriller tous les deux villages et de faire arrêter tous ceux qui bougent. Du côté de Madina il y’a eu 11 blessés et du côté de Moussaya il y’a eu 7 blessés et un mort. C’est regrettable, le mort c’est un jeune garçon de 13 à 15 ans qui a été enlevé à Moussaya et dont le corps a été retrouvé à Madina»,  a-t-il indiqué.

Mais le conflit a pris une dimension aussi large qu’épineuse comme le dénonce le gouverneur : « Puisque nous c’est la paix que nous recherchons, le conflit n’est plus seulement entre Moussaya et Madina. Le conflit c’est maintenant entre Moussaya et le reste de Hamana. Les gens, avant moi,  ont été à Fadama, après ils sont venus à Takoura. C’est là où on leur a dit qui a installé qui ? Des vérités historiques aussi ont été dites là-bas. Mais très malheureusement ça n’a pas été entendu. Maintenant, nous sommes entrain d’aller à la source parce qu’en statuant seulement entre Madina et Moussaya on ne trouvera jamais la solution. J’ai convoqué une réunion à laquelle j’ai convié le Soti Kèmo de Kouroussa qui est le doyen de tout Hamana et qui est la voix de Hamana. Il était représenté par deux personnes. J’ai fait venir les notables de Balato, de Kourala bien entendu les notables de Moussaya et Madina. À cette réunion, il y avait l’union mandingue. Mais puisque le conflit oppose deux villages qui relèvent tous de Kankan mais, malheureusement les embrasements qui sont dans Hamana profond relèvent de Kouroussa donc, j’ai fait venir le préfet de Kouroussa.  J’ai demandé également au préfet de Mandiana d’assister à raison de son expérience plus le préfet de Kankan. Donc, après la réunion il a été arrêté ce qui suit: Que les deux villages se retrouvent ce jour à Moussaya pour faire les funérailles du mineur qui a été assassiné» récise-t-il Général Mohamed Gharé.

Quant à la situation des personnes interpellées, il persiste: «  Les personnes qui ont été interpellées seront présentées au tribunal. Mais aussi les deux personnes qui sont à l’origine de ce conflit ont été interpellées sur mes instructions».

Les négociations sont en cours et dans les jours à venir on en saura de plus.

A suivre !

Lamine Toutè Kaba

Correspondant kalenews.org dans la région

+224 621 730 533

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*