Kankan: Des maquis saccagés par des jeunes en colère

0
81

Depuis deux jours des maquis de Kankan subissent des frais de colère des jeunes du quartier Briqueterie (banlieue Sud). Pour l’instant c’est les maquis qui abritent aussi les maisons close où logent des filles de joie et autres professionnels du sexe. Il s’agit donc des maquis appelés « Diani » et « Cassette » qui ont été pillés. Des pertes matérielles et financières s’élèvent à près d’un milliard comme le confirme un gérant de maquis: « Lorsqu’on évalue les pertes je pourrais vous dire que le montant s’élève à plus de 700 millions par rapport au nombre de bouteilles d’alcool. » dit-il.

Pour les causes de cette colère, tout a commencé dans la nuit du Samedi à Dimanche dernier lorsqu’une bagarre a déclenché entre un jeune du quartier et un groupe de clients du premier maquis plus haut cité. Selon les informations, le jeune aurait dit à ce groupe de ne pas uriner aux abords de leur concession faisant face au maquis. Refusant, ainsi il aurait donc eu bagarre et le jeune y a perdu sa vie. Le lendemain, les parents, amis et connaissances auraient décidé de réagir et promis de devaster l’endroit.

Pour l’heure, les autorités n’ont pas réagi.

À suivre…

Lamine Toutè Kaba
Correspondant kalenews.org dans la région
621730533

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*