Kankan: Conférence sur la non-violence par le Mouvement Libérez Fasso

0
161

A l’occasion du premier anniversaire de sa création ce samedi 24 Mars, le Mouvement Libérez Fasso (MLF) a organisé une conférence de presse dans la salle de l’ONG AGIL. Le thème choisi était : Comment répondre aux attentes des jeunes de Kankan à travers la culture de la paix. Un débat animé par Tiranké Ibrahima Kalil Sacko, enseignant chercheur à l’université Julius N’Yéréré de Kankan.

Pour le conférencier, l’on ne pourrait répondre aux attentes des jeunes sans créer la confiance entre eux et les autorités. « Pratiquement c’était un thème de sensibilisation et de rappel afin de permettre à la jeunesse de prendre son destin en main. Donc, à l’issue de cette communication nous avons présenté la situation globale des jeunes à travers le monde, à travers l’Afrique mais et surtout à travers Kankan. On a tiré l’attention des jeunes et fait de telle sorte que la paix soit préservée et que la quiétude sociale règne dans nos cités. On a en même temps attiré l’attention de nos autorités qui ont la solution aux problèmes des jeunes. Faire tout aussi pour briser la glace entre autorités et jeunes pour que les jeunes soient écoutés afin que leurs situations trouvent solution et que la confiance caractérise les relations entre autorités et jeunes parce que les jeunes ne doivent pas être considérés comme l’avenir de nos nations mais, plutôt le présent. Ce sont eux qui ont la force physique et l’intelligence nécessaire permettant de s’activer de se mobiliser massivement et efficacement pour le développement de leurs nations », indique Tiranké Ibrahima Kalil Sacko.

Le parrain dudit Mouvement, Ibrahima Kalil Diané, directeur du centre informatique du ministère de l’économie et des finances, n’a pas manqué de souligner que les jeunes doivent se départir de toute forme de violence. « Je remercie les intervenants parce qu’ils étaient à la hauteur. Ensuite, je transmettrai à la jeunesse de Kankan de s’abstenir de toute sorte de vandalisme. Ils doivent défendre les acquis du gouvernement et ensuite adopter un comportement humain, surtout de ne pas violenter les jeunes filles. Les jeunes filles également doivent éviter des comportements extravagants », a-t-il déclaré au sortir de la salle.

A signaler que depuis sa création il y’a juste un an, le Mouvement Liberez Fasso a mené plusieurs activités sociales et sportives notamment des marches pacifiques de protestations dénonçant la situation de l’EDG (Électricité de Guinée) dans la ville.

Lamine Toutè Kaba, Correspondant Kalenews.org dans la région 621730533

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*