Kankan: Atelier de formation sur la prévention routière organisé par Libérez Fasso

0
69

Samedi 06 Octobre, L’association Libérez Fasso a organisé un atelier de formation. En toile de fond: Éducation et sensibilisation à la sécurité routière. Le message clé de cette session était: Sécurité routière, tous responsables. Sous la haute autorité des autorités administratives, hospitalières et sécuritaires de la ville.

Représentant le préfet, le directeur préfectoral de la jeunesse a remercié l’association Libérez Fasso qui initie souvent des ateliers où prennent part de nombreux jeunes. Pour le DPJ Lamine 1 Kaba, le thème est d’autant plus grand que ça doit être l’affaire de toutes les populations: « De nombreuses personnes ont perdu des jambes, d’autres sont devenus aveugles et certains même sont dans les maisons et sont incapables de marcher à cause des accidents. Cela doit une affaire de tous. » dit-il.

 

Pour le président de L’association Libérez Fasso Sekou Kaba « Nesta », il faut impérativement sensibiliser les populations sur les accidents de la circulation qui endeuilent des familles chaque semaine: « L’objectif visé est zéro accident à Kankan. Trois jeunes ont récemment perdu leurs vies en une seule nuit. Cela doit être corrigé à travers l’action citoyenne. C’est pourquoi notre association s’est chargée d’organiser cette séance en vue d’éduquer et de sensibiliser les populations sur les dangers liés aux accidents. » a-t-il précisé en zone mixte à notre micro.

Mr Kouloumba Kanté, commissaire de police l’un des formateurs se dit satisfait de l’engagement des populations à lutter aux côtés de la police routière les cas d’accident de circulation: « Je suis content que la population se mette à notre côté pour que nous luttions ensemble contre les insécurités routières. Ensuite, nous sommes ravis de venir sensibiliser et éduquer les populations qui doivent forcément connaître les dangers de la route, c’est pourquoi nous avons parlé de la route, des règlements et des sanctions. » dit-il.

Chaque année la route tue et les statistique sont en crescendo d’année en année. Une telle séance pourrait toute fois réduire le fléau , car beaucoup reste à faire.

Lamine Toutè Kaba
Correspondant kalenews.org dans la région
621730533

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*