Kalifa Gassama Diaby : « J’ai choisi de servir la vérité et la justice »

0
128

Victime de lynchage médiatique ces derniers de la part des communicants du parti au pouvoir depuis sa sortie contre la décision du ministre de l’administration du territoire d’interdire toutes les manifestations en Guinée sans motif valable, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté reste toujours droit dans ses bottes quant aux questions de droits de l’Homme et du citoyen.

Invité de l’émission Africa 2015 sur Nostalgie-Guinée ce mardi, le ministre Diaby a réaffirmé que les insultes et autres intimidations de qui que ce soit ne l’ébranlent point.

« Ce que je ne comprends pas et qui est pour moi quelque chose d’attristant pour ce pays, c’est notre incapacité à nous respecter, au-delà à considérer que les insultes, les menaces et les intimidations peuvent porter fruit. Ce qui ne sera jamais le cas pour ce qui me concerne », dit kalifa Gassama Diaby en répondant à la question d’un animateur.

A la question de savoir si le ministre de l’unité a-t-il peur de ces actes, il répond : « Oh peur ! Absolument pas. J’ai fait un choix dans la vie. J’ai choisi de servir la vérité et la justice. C’est mon éducation. C’est ma formation. C’est aussi la quintessence même de ma conscience. On ne me fera pas peur. Je n’ai pas peur. Je suis simplement triste de constater que le simple fait de dire la vérité vous vaudra dans ce pays un lynchage embourbé dans des tissus de haine et de naïveté. Parce que ce n’est pas un combat pour moi. Ce n’est pas Gassama qui compte. Certains regardent ma tête ou mon  no. Ce qui compte ce sont les valeurs.  Moi je suis un mortel, je passerai. Par contre, on peut me couper la tête, mais les principes que je défends demeureront. »

LINCOLN 624901737

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*