Journée mondiale du diabète : les agents de la santé à pied d’œuvre pour aider les femmes diabétiques

In Accueil, Santé, Société

La Guinée à l’instar des autres pays du monde a célébré ce 14 novembre, la journée mondiale du diabète. Cette année le thème retenu est ‘’Femme et diabète, notre droit à une bonne santé’’. A cette occasion, l’Association guinéenne de l’éducation et d’Aide aux Diabètes a entamé des campagnes de dépistages dans le pays.

La Fédération Internationale de diabète a initié depuis 1991, en hommage à deux canadiens qui ont inventé l’insuline pouvant traiter le diabète de l’enfant, la journée mondiale du diabète le 14 novembre de chaque année. Pour cette année 2017, l’accent particulier des agents de la santé se focalise sur les femmes et les enfants.
La présidente de l’Association Guinéenne de l’Education et d’Aide Diabétique a précisé qu’il y’a deux types de diabète qui peuvent atteindre la femme en grossesse. « Il y’a des femmes qui sont diabétiques et qui souhaitent avoir un enfant. Il faut une prise en charge du diabétologue et de l’enfant quand il naitra. Le plus fréquent c’est le diabète gestationnel. La femme n’est pas diabétique et au cours de la grossesse elle copte la maladie et là , il faudrait une prise en charge serrée, faire un diagnostic », explique Mme Sangaré Maïmouna Bah.
Pour cette journée, des séances de dépistages ont été effectuées par l’association dans différentes places de la capitale notamment au camp Samory, à Matam. D’après leur étude en octobre dernier, 621 enfants sont des diabétiques qui sont suivis. Les experts conseillent aux citoyens de ne pas donner des jus de fruit aux enfants et surtout contrôler leur alimentation. Ils précisent également qu’une femme qui accouche d’un enfant qui a 4 kilos devrait faire attention aux risques de diabète.
Les spécialistes rajoutent que le diabète peut toucher toutes les tranches d’âge et n’a aucun signe spécifique. Ils invitent à cet effet d’éviter les aliments gras et surtout connaitre ce qu’on mange, mettre en place des restaurations collectives dans les établissements pour contrôler leur nutrition.

Hassatou Lamarana Bah

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE