Journée mondiale de la lutte contre le SIDA : Seulement 35% ont accès au traitement anti rétroviral en Guinée

In Accueil, Santé, Société

La Guinée à l’instar des autres Pays du monde, a célébré ce vendredi 1er décembre 2017, la journée mondiale de lutte contre le SIDA sur l’esplanade du palais du peuple, Le thème choisi cette année est ‘’LE DROIT A LA SANTE’’.
C’est en partenariat avec la primature et quelques institutions internationales notamment (ONU SIDA, UNICEF, OMS, PAM, UNFPA, PNUD, Nations Unies Droits de l’Homme Haut-Commissariat) que Le comité National de lutte contre le SIDA (CNLS) créée en 2002 par le décret N° 016 du 5 mars 2002, le seul organe de coordination de toutes les interventions contre l’épidémie du VIH en Guinée a organisé la journée internationale de lutte contre le SIDA. Cette journée a connu la mobilisation des autorités administratives de la Capitale.
Madame Séraphine Wakana coordinatrice résidente du système des Nations Unies donne l’importance du thème de cette journée mondiale de lutte contre le SIDA « le Droit à la santé fait partie des Droits fondamentaux des Droits de l’Homme, chacun a le droit de jouir du meilleur état de santé physique et morale comme énoncé par le pacte international relative aux Droits économiques, sociaux et culturels » informe-t-elle.
Le monde n’atteindra pas ses objectifs de développement durable d’ici 2030, si le droit à la santé n’est pas réalisé pour tous confirme Mme Wakana « la journée internationale du SIDA nous offre ainsi l’opportunité de se souvenir du passé, de projeter le futur et réaffirmer notre soutien à la réalisation de l’objectif de mettre fin à l’épidémie de SIDA dans le cadre des objectif de développement durable. Le Thème donc de cette année reste d’actualité parce qu’elle est liée à un large éventail d’autres droits notamment le droit à l’assainissement, à la nourriture, à un logement décent, à des conditions de travail sain et un environnement propre» notifie-t-elle.
A noter que les nouvelles infections du VIH ont augmenté de 60% depuis 2010 et les décès liés au SIDA de 27%, l’Afrique centrale et de l’Ouest sont toujours en arrière par rapport aux autres régions du continent, 2 personnes sur 3 n’ont pas accès au traitement et ici en Guinée plus de 120.000 personnes sont affectées et seulement 35% ont accès au traitement anti rétroviral.

Hassatou Lamarana Bah

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE