Investissement : la Chine s’est-elle découragée de la Guinée ? Pourquoi le Président chinois a boudé la Guinée ?

0
327

Le Président chinois Xi Xing Ping avait fait une tournée africaine dans le cadre du renforcement des relations de coopérations économiques sino- Africaine, mais très malheureusement le Président sénégalais avait été plus pragmatique pour recevoir la deuxième puissance économique.

La vraie question qu’on se pose.  Est-ce que l’État guinéen est réaliste par rapport à l’accord historique des 20 milliards qui avait été obtenu il y a de cela un an ? C’est une importante question. Les entreprises chinoises sont très présentes en Guinée. Des gigantesques projets tels que Chinalco qui a racheté les parts de Rio-Tinto. TBA a entamé la construction du gigantesque barrage d’Amaria et l’exploitation de la bauxite à Sontou dans Telemelé. Sans oublier, Hena Chine qui est actif à Boké. Malgré un investissement colossal en Guinée, pourquoi le président chinois a ignoré la Guinée dans sa tournée africaine ?

Depuis plus d’un an, la situation sur le terrain économique a fortement évolué. Notre pays est devenu de plus en plus frileux en ce qui est de l’assurance à l’égard des investisseurs étrangers. Des projets de grandes envergures ont été unilatéralement résiliés par la Guinée. C’est le cas de Grand casinos de Conakry.

Les fermetures sauvages des entreprises, il y en a eu. Vous vous rappelez certainement de l’usine de textiles de Sanoyah dont l’Etat avait déboursé quelques dizaines de millions de dollars suivie de la fermeture de l’usine de Yimbaya Tannerie de fabrique des produits pharmaceutiques. La fermeture des casinos et la traque de certains de ressortissants chinois par les services spéciaux de Colonel Tiegboro Camara et tout récemment la mort d’un chinois dans la haute banlieue de Conakry. Et même le contenu local défendu par les entreprises chinoises est sciemment méprise par nos décideurs.

Il est extrêmement important pour les autorités guinéennes de revoir leur copie sur quelques accords sino-guinéens pour le développement de notre pays, car la Guinée sommes très nécessiteuse de l’aide au développement de ses partenaires chinois qui n’ont pas assez de conditionnalités contrairement aux européens et aux américains.

Le gouvernement guinéen devrait profiter de cette occasion en or comme l’a fait le pays de la Teranga qui a signé plusieurs accords pouvant générer des milliards de dollars pour son développement.

Comme disent les diplomates, les pays n’ont pas d’amis ils n’ont que des intérêts. Obtenir des accords sans être capable d’élaborer des projets bancables ne peut rien aider. A cela s’ajoute, les mouvements socio-politiques qui troublent le climat des affaires en Guinée.

La réelle politique et le pragmatisme économiques doivent prévaloir sur les querelles de personnes pour faire profiter les fruits de la coopération sino -Guinéenne qui est vieux de Cinquante ans. 

I. NDiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*