Inventaire du patrimoine culturel et artistique guinéen : Bantama Sow en fait l’une de ses priorités ! 

0
681

Faire l’inventaire général du patrimoine culturel et artistique guinéen, c’est l’un des objectifs du nouveau ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique. Selon Sanoussy Bantama Sow, au cours de cette opération, il s’agira de collecter, traiter et fixer des informations concernant le riche patrimoine culturel guinéen sur des supports, offrant ainsi des meilleures conditions de conservation.

La démarche, nous dit-on, vise à mettre à la disposition du public une base de donnée exploitable à des fins d’éducation, de sensibilisation, de recherches scientifiques, de la promotion du tourisme que le ministère de la culture, des sports et du patrimoine historique a opté pour cette initiative.

Comme nous le savons tous, notre pays de par son histoire et l’ingéniosité de ces communautés, regorge incontestablement un patrimoine culturel et artistique riche et varié. Pour Sanoussy Bantama Sow, « cet héritage dont la valeur scientifique, artistique et esthétique n’est plus à démontrer. Se trouve de nos jours menacé de dégradation et de disparition ». C’est pourquoi, dit-il, « le gouvernement a décidé cette année de faire de l’inventaire général du patrimoine culturel national, une de ses priorités » explique le ministre guinéen en charge de la culture, des sports et du patrimoine historique.

Précisant que la protection et la valorisation du patrimoine culturel national constituent une activité importante pour la sauvegarde du patrimoine culturel. Le nouveau ministre annonce que : « cette opération d’inventaire général du patrimoine culturel national vise à recenser, étudier, documenter, protéger, promouvoir et transmettre à la génération présente et future. Les témoignages matériels, immatériels de notre passé. Notamment, ceux liés aux monuments historiques, aux sites archéologiques et paysages culturels de notre pays. La conservation  et la valorisation de notre patrimoine culturel est une activité d’importance majeure qui cadre avec des recommandations juridiques et internationales ratifiées par la Guinée. Notamment, la convention de l’UNESCO pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel de 1972. »

La mise en œuvre de cette opération permettra à coup sûr entre autres : d’offrir aux différentes communautés guinéennes l’opportunité de créer des emplois et de contribuer à la consolidation de la paix en Guinée.

Mohamed Barry pour Kalenews.org

224 624 395 894/barrymed21@gmail.com  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*