Information judiciaire : Rachid N’Diaye et Sékou Souapé Kourouma attendus

0
359

Contrairement aux communicants des partis politiques qui incitent à la haine et à la violence, les jours à venir Sékou Souapé Kourouma, membre du bureau politique national du RPG Arc en ciel et Rachid N’Diaye, ministre de la communication devraient à leur tour être entendus dans le cadre d’une information judiciaire. Sur le sujet, nous avons joint le coordinateur général de la Cellule Balai Citoyen de Guinée.

« Au niveau de Rachid N’Diaye et de Sékou Souapé, ce n’est pas une plainte mais plutôt une demande d’ouverture d’information judiciaire. Comme vous le savez,  Rachid N’Diaye sur les ondes de TV5  parle de groupuscules armés au sein de l’opposition et Sékou Souapé Kourouma du bureau politique national du RPG Arc en ciel parle, lui,  de la connivence  entre la gendarmerie et le chef de file de l’opposition dans les cas de meurtre et blessure au cours des manifestations politiques. Donc il s’avère intéressant et essentiel que ces messieurs soient entendus afin qu’ils puissent reverser au niveau des juges d’instruction en charge des dossiers de manifestations politiques et sociales toutes les informations et les pièces qu’ils ont à leur niveau. Vous savez, conformément à l’article 521 du code de procédure pénale et l’article 705 du code pénal, il est dit que quiconque détient une information pouvant permettre à élucider un crime est tenu obliger reverser cette information au compte du parquet ou d’une unité judiciaire ou administrative. Dans le cas contraire, la personne peut être poursuivie. La peine prévue est d’un an à trois ans avec une amende de 500 000 à 1 000 000 de francs guinéens », déclare Sékou Koundouno.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*