Lutte contre l’incitation à la haine et violence: Des mandats d’arrêts contre les communicants en fuite

0
303

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi à Conakry, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Kaloum a annoncé l’inculpation et au placement en détention provisoire de certains communicants des partis politiques. « Il s’agit de Mohamed Lamine Kaba, Ibrahima Kallo, Ibrahima Korbonya Baldé, Mamadou Aliou Goubhoye Diallo, Mamoudou Traoré et Mamady Kaba», annonce Sire Aboubacar SYLLA

« Des mandats d’arrêts sont également en cours contre trois autres personnes notamment Ibrahima Aïssata Barry, Amadou Tidiane Diallo et Lili. La procédure suit ainsi son cours normal» notifie-t-il.

Pour rappel, c’est suite à la motivation de l’organisation de la société civile dénommée Balai Citoyen à saisir le parquet de Kaloum, le 23 Mars dernier d’une plainte contre ces communicants pour des propos incitant à la violence sur les réseaux sociaux que ce département judiciaire a requis l’ouverture d’une information judiciaire en saisissant un juge d’instruction.

Les inculpés sont accusés de production, diffusion et mise à disposition d’autrui des données de nature à troubler l’ordre ou la sécurité public ou à porter atteinte à la dignité humaine par le biais d’un système informatique ; disposition d’injures de menace et de propos de nature raciste par la biais d’un système informatique ; communication et divulgation de fausses informations par le biais d’un système informatique.

Hassatou Lamarana Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*