Guinée/VIII Jeux de la francophonie : des participants s’interrogent sur la gestion financière

In Accueil, Politique, Sport

Y a-t-il eu détournement de fonds [au sein de la délégation guinéenne] lors des VIII jeux de la francophonie à Abidjan ? C’est la principale question que se posent plusieurs participants guinéens, de retour au pays. Les doutes persistent autour des primes attribuées par personne.

Un scandale ? Si cela se confirme, ça serait un point noir dans la gestion de Siaka Barry, à la tête du ministère de la culture, des sports et du patrimoine historique.

Selon plusieurs participants à cette compétition, qui ont rencontré notre rédaction pour certains et vers qui nous sommes allés pour d’autres, ont confié sous anonymat et dans une cohérence notable, leur étonnement par rapport à la méthode utilisée par les responsables du ministère en charge de la culture, des sports et du patrimoine historique pour distribuer leur prime.

En fait, tous nous ont confié avoir émargé sur du papier manuscrit, pour une somme de 900 $, alors qu’ils n’ont reçu que 500 $. A noter au passage que notre rédaction a appris avant le départ de la délégation guinéenne pour Abidjan, des sources proches du ministère, que la prime par participant s’élèverait à environ 1500 $. Toutefois, en partant sur la base des 900 $, la question a été posée aux responsables du ministère par nos sources, « où sont partis nos 400 $ ? » La réponse de Mr Kabassan, directeur national des sports fût : « il a été demandé à chaque pays de payer un montant forfaitaire pour la prise en charge de leur délégation. Donc à raison de 40 $ par jour, 10 jours font 400 $. »

Ce qui est tout de même paradoxale en pareil cas. Des organisateurs d’une compétition ont deux choix selon une personne ressource joint par notre rédaction, soit assurer la prise en charge des délégations ou attribuer cette charge aux pays participants.

Aussi, un manager d’artiste présent à Abidjan avec son poulain, nous confie ceci : « j’ai été voir d’autres participants venant d’autres pays après ces arguments du ministère. Principalement les sénégalais et les Suisses, qui m’ont clairement dit qu’ils étaient surpris, en me confiant qu’un seul centime n’a été retiré de leurs primes. Qu’ils étaient pris en charge entièrement par leurs Etats respectifs. Le sénégalais m’a dit que leur prime s’élève à 1 million de FCFA (environ 1 500 $). »

Nous y reviendrons !

Alpha Mady TOURE / touralphamady224@gmail.com

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE