Guinée/UFDG : Le communicant Goubhoye réagit à son inculpation dans l’affaire de l’incitation à la haine et violence

0
84

En liberté provisoire, Ghouboye UFDG, l’un des communicant de l’UFDG, s’est prononcé sur son inculpation dans l’affaire de l’incitation à la haine et la violence sur les réseaux sociaux, samedi dernier.

« J’ai fait 5 jours à Dakar. Je n’ai pas pu dormir car certains sont allés dire dans les medias que j’ai fui à cause d’une plainte.  Moi et  tous les autres amis, nous avons enterré des personnes, cela ne nous a jamais fait fuir. Le 20 avril 2015, des policiers ont tiré sur moi à Bomboli et je suis allé extraire la balle à la clinique et je n’ai pas dit à la direction car mon combat est noble. En ce moment, on nous cherchait dans les quartiers et je n’ai pas fui. Donc ce n’est pas parce que des petits plaisantins ont porté plainte contre moi que je vais fuir », a-t-il dit sous les ovations des militants de l’UFDG.

S’adressant à ses ‘’détracteurs’’, Goubhoye UFDG précise qu’il ne se bat pas pour une personne, mais plutôt pour la patrie : « Il y’a des rumeurs selon lesquelles les militants se battent pour les députés ou pour El hadj Cellou Dalein Diallo. Ce n’est pas vrai.  Les militants se battent pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens, lutter contre la dictature. On ne se bat pas pour une personne ».

 

Suite à plainte de la Cellule Balai Citoyen, six  communicants des partis politiques se sont retrouvés à la maison centrale pour diffusion de fausses informations, incitation à la haine et à la violence sur les réseaux sociaux. Depuis le vendredi dernier, ils ont été mis en liberté provisoire sous contrôle judiciaire à la demande de leurs avocats.

 

Hassatou Lamarana Bah

+224 623 125 203

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*