Guinée : “Si vous n’avez pas entendu le nom du ministre Mohamed Tall, ça veut dire qu’il n’est pas dans le nouveau gouvernement” Honorable Dr Deen Touré

0
180

L’honorable Dr Ibrahima Deen Touré a donné ce lundi 28 mai ses impressions sur la nomination des nouveaux membres du gouvernement. Le président du groupe parlementaire des républicains, s’abstenant de commenter ces choix du président qu’il qualifie de pouvoir discrétionnaire, assure qu’ils pourront compter sur la force de critique de l’UFR.

Tout d’abord le président du groupe parlementaire commence par remercier l’ancien gouvernement et féliciter le nouveau « Nous avons écouté par les médias le décret du Président de la République qui nomme les membres du gouvernement aux postes de ministre, moi je dirai que d’abord on remercie les anciens qui partent, et on félicite les nouveaux membres du gouvernement qui arrivent. Et en tant que député et président du groupe parlementaire des républicains, je dis au gouvernement qui arrive, naturellement comme les autres qui ont précédé de toujours compter sur la force de critique et de propositions des députés de leur groupe parlementaire. En d’autres termes nous exerçons correctement notre métier de parlementaire à la routière » estime Dr Deen Touré .

Abordant ensuite le fait qu’aucun membre de l’UFR ne fasse parti de ce nouveau gouvernement, le député soutient toujours que cela relève du pouvoir discrétionnaire du Chef de l’État « à ce propos vraiment je n’ai rien à dire, la nomination d’un gouvernement c’est le pouvoir discrétionnaire du chef de l’État. C’est pas moi qui peut répondre à cette question, mais en tout cas en tant que député c’est un point de vue que je vous donne et qui pourrait être aussi un point de vue partagé par le parti parce qu’il faut doter le pays d’un gouvernement. Tous les membres du gouvernement ont été démis à un moment donné et quelques jours après il y a eu des nouveaux membres, on n’a pas entendu le nom de ce ministre ( Mohamed Tall, ex ministre de l’élevage et membre de l’UFR NDLR) ça veut dire qu’il n’est pas dedans. Le reste c’est le pouvoir discrétionnaire du chef de l’État » rétorqua t’il.

L’honorable Dr Deen Touré considère qu’il est trop tôt pour évaluer la compétence du nouveau gouvernement « C’est trop tôt de le dire parce qu’il faut au moins donner 100 jours à un ministre, à un gouvernement, pour savoir il faut écouter le discours de politique générale du premier ministre, il faut l’analyser, il faut surtout évaluer le maçon au pied du mur. Donc ce que je voudrais dire là, ce qui est essentiel pour nous en tant que député de la république, les ministres de la république peuvent compter sur la force de critique et de propositions de l’UFR au sein du parlement comme cela a toujours été le cas avec les autres gouvernement pendant cette législature ».

 

Alpha Mamadou Bobo BALDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*