Guinée/Report de la SENACIP 2018 : « C’est parce qu’il n’y a pas de budget » dixit Gassama Diaby

0
64

Pour des raisons budgétaires, la 3ème édition de la Semaine Nationale de la Citoyenneté et de la Paix (SENACIP) ne se tiendra pas comme prévue à la première semaine du mois de novembre. Portant la Guinée plongée dans tensions sociopolitiques a plus que jamais besoins d’une initiative qui vise à consolider la paix la démocratie, l’état de droit, la culture citoyenne.
Pour Khalifa Gassama Diaby, ministre de la citoyenneté et de l’unité nationale, les cadres du ministère sont près à organiser cet événement car un comité d’organisation présidé par le secrétaire général a été mis en place et toutes les démarches ont été entamées à temps.
Dans le budget 2018, il y avait une ligne budgétaire de plus de 3 milliards de francs guinéens qui étaient insuffisants mais prévus pour l’organisation de la SENACIP de cette année. Mais lors de la loi des finances rectificatives, cette ligne a disparu.
« Il n’y a pas d’autres raisons qui empêchent la tenue de la SENACIP de cette année. Il n’y a pas un franc qui a été donné au comité cette année par l’Etat » déclare le ministre de l’unité nationale chez nos confrères d’Espace FM parlant des raisons du report de cette 3ème édition de la semaine nationale de la citoyenneté.
Pour ceux qui continuent de penser que la SENACIP est une occasion pour Kalifa Gassama Diaby de se mettre en avant médiatiquement pour se faire une image, l’homme estime que la finalité et l’objectif de la SENACIP est plus important que lui. « Si c’est ma personne qui posait problème pour l’engagement de certains inspecteurs d’Etat pour la réussite de cette loi, il fallait me retirer non pas entant que citoyens mais entant que ministre afin de permettre à d’autres personnes de s’impliquer. J’aurais été sur le terrain pour faire mon travail de citoyens puisqu’avant d’être ministre, je suis citoyen », a mentionné Gassama Diaby.
Le ministre de la citoyenneté a soutenu en ces termes : « On n’organise pas la SENACIP parce que je ne veux pas qu’on l’organise mais pas parce qu’il n’y a pas d’argent pour l’organiser. C’est aussi simple que ça ».
L’annonce de ce report intervient pendant que la Guinée traverse une crise sociopolitique à répétition. Et de l’avis de plusieurs observateurs, la tenue de la semaine nationale pouvait être une occasion d’éveiller la conscience des citoyens pour l’adoption d’un comportement civique et responsable sur la notion de la citoyenneté et du civisme.

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*