Guinée : Que peut-on retenir de cette nouvelle marche des Force sociales empêchée par les forces de l’ordre ?

0
183

Contrairement aux précédentes marches des forces sociales, celle de ce lundi 23 juillet, les acteurs de la société civile guinéenne ont été dispersés et quelques-uns interpellés par les forces de l’ordre sur l’axe T3 Tannerie-Cosa.

 

Alors qu’ils défendaient une cause commune, qui est le rabais du prix du carburant à la pompe, ces Hommes de tous bords  confondus n’ont pas pu effectuer leur marche initialement prévue sur le rond-point de la Tannerie à l’esplanade du stade du 28 septembre. Déjà, un dispositif sécuritaire était mis en place pour contrecarrer les manifestants.

 

Pour le bilan de cette journée, plusieurs personnes ont été dispersées par des gaz lacrymogènes, d’autres arrêtées notamment le comédien Mamadou Thug et déférées au commissariat central.

 

Sidéré par ces arrestations, le Président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne CNOCSC notifie que ce mouvement est loin d’être tué dans l’œuf ‹‹si tous les acteurs sont arrêtés, d’ailleurs c’est le plan qu’ils ont tracé, nous allons nous rendre nous-même. Si c’est cette arrestation qui fait pour eux une victoire, nous serons prêt à aller nous rendre, on va savoir ce qu’ils feront de nous, mais cette stratégie ne tue pas ce mouvement dans l’œuf et ça nous oblige à changer de stratégie ›› annonce-t-il.

 

En plus des arrestations, des citoyens ont été blessés à coup de gaz lacrymogène, notamment une femme qui était de passage.

Hassatou Lamarana Bah

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*