Guinée : Le président de la cours des comptes se soumet à une exigence de transparence

0
392

Mohamed Diarré, le président de la Cour des Comptes a procédé à la remise officielle de son tout premier rapport d’activité pour l’année 2016, ce mercredi au président de l’Assemblée Nationale. Une première en Guinée. La démarche vise à faire de la transparence une exigence dans la gestion des biens publics au sein des institutions républicaines.

Comme indiqué dans la constitution guinéenne,  le Président de la cours des comptes, à travers ce rapport soumet son institution  à une exigence, celle d’élaborer chaque année à l’adresse du chef de l’Etat et du Président de l’Assemblée Nationale, un rapport d’activité sur le résultat de l’ensemble de ces travaux de l’année précédente.

Ce rapport d’activité présenté, indique Mohamed Diarré, retrace l’ensemble des activités menées par la Cour des Comptes durant l’année 2016. Il y a également dans ce rapport des recommandations et conclusions formulées par l’institution. Elle fait également des propositions de reformes qu’elle juge utile aux autorités. Donc, c’est la base d’une obligation constitutionnelle que la Cour des Comptes est tenue obligée  après avoir remis un exemplaire au Président de la République, de procéder à la remise officielle d’une copie de ce rapport au Président l’Assemblée Nationale, en présence des responsable de cette institution.

Pour l’honorable Claude Kory Kondiano, c’est une première en Guinée qu’une institution   indépendante à l’image de la Cours des Comptes présente son rapport d’activité. Tout en le soumettant au chef de l’Etat et au président du parlement. « La pratique doit rentrer dans les mœurs des institutions qui ont la lourde la responsabilité de gérer des fonds publics », a ajouté le Président de l’assemblée Nationale.

 

Mohamed Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*