Guinée/Présentation de la Politique culturelle : Vers un véritable dialogue entre l’Etat et les acteurs culturels

0
52

C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour la culture guinéen, le ministère en charge du département, a précédé ce mercredi 12 septembre 2018 à la présentation officielle du  nouveau document de la nouvelle politique culturelle nationale. Cette cérémonie était placée sous la présidence du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

Le document présenté aujourd’hui comprend deux grandes parties : la première est consacrée à l’état des lieux du secteur de la culture en Guinée de la période précoloniale à nos jours. Elle fait à la fois une analyse critique et fouillée de l’évolution de la culture guinéenne dans ses différents aspects. Ses atouts et ses potentialités y sont déterminés et les contraintes de son développement sont mises à nu.

La deuxième partie du document se veut à la fois enracinée dans le socle commun de la culture nationale et œuvre au monde. Ses objectifs et ses orientations s’inscrivent en droite ligne du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), cadre unique de référence pour toutes les interventions de l’Etat et de ses partenaires au développement pour la période (2016-2020). Elle prend également en compte les objectifs de développement durable (ODD).

Dans son discours le ministre de la culture, Sanoussy Bantama Sow, déclare que, « la nouvelle politique culturelle nationale est totalement inspirée de nos valeurs culturelles nationales et c’est un puissant outil de consolidation de la paix, de l’unité nationale, de développement participatif durable, de renforcement de la démocratie plurielle et de promotion de la citoyenneté ».

Pour terminer, le ministre plaide pour l’adoption du projet de loi révisé sur les droits d’auteurs et droit voisin en République de Guinée par l’assemblée nationale afin de donner un souffle nouveau à la culture nationale.

Pour sa part, le président de la République, lui, estime qu’il est temps d’amener les jeunes à s’imprégnez des valeurs culturelles de notre pays. Car dit Alpha Condé, « les jeunes guinéens doivent faire face à la symbiose de  notre passé, notre présent pour mieux préparer l’avenir du pays. Quelque soit les péripéties politiques nous devons être fier de notre passé. Pour parvenir à cela nous devons donner vie a ce passé glorieux en le revalorisant pour la nouvelle génération ». Selon le chef de l’Etat, « c’est vrai que nous sommes de plein pied dans la mondialisation mais la mondialisation n’est pas une négation de la culture des nations ».    

Ainsi ce jour est un jour mémorable qui sera gravé dans les annales de l’histoire culturelle de notre pays. Car pour la plupart des acteurs culturels, il marque le départ du véritable dialogue qui se doit entre les hautes autorités du pays et les acteurs culturels.

 

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*