Guinée/Première nuit en prison du syndicaliste Aboubacar Sidiki Mara : Sa femme craint pour sa vie

0
584

Présenté ce mardi 08 Mai 2018 devant le Procureur de la République près le  tribunal de première instance de Dixinn, le sécrétaire général adjoint de l’Union Général des Travailleurs de Guinée USTG, Aboubacar Sidiki Mara est accusé de présomption grave de manifestations illicite dans les extensions d’une société minière et portuaire, il a été mis sous mandat de dépôt après son audition. En attendant l’ouverture de son procès  dont la date est inconnu pour le moment, Aboubacar Sidiki Mara restera en prison. 

Arrivé aux environs de 10 heures au tribunal de première instance de Dixinn, alors qu’il était escorté par des gardes armés, Aboubacar Sidiki Mara a été de si tôt introduit dans le bureau du procureur. Dès cet instant, plus aucun accès n’était autorisé dans la cour dudit tribunal. C’est après 6 heures d’audition que Me Paul Yomba Kourouma, l’un des avocats du prévenu a confirmé la détention de son client.

« Oui! Monsieur Aboubacar Sidiki Mara, le prisonnier personnel de Monsieur le président de la République Alpha Condé a effectivement vu sa détention confirmée telle qu’il  a voulu et il a été arrêté dans les circonstances que toute l’humanité progressiste condamne, reprouve, dénonce, flétrie, stigmatise et rejette» s’indigne l’avocat qui dénonce une injustice totale envers son client

« Cet homme n’a commis  aucune infraction à la loi. Il est allé dans l’exercice de ses activités syndicales qu’il a exercées et que celles-ci sont intervenues à la suite d’une demande d’adhésion que lui-même a reçu et a notifié la désaffiliation à la  Direction des sociétés mecontentes » Explique Me Paul Yomba  Kourouma.

Aboubacar Sidiki Mara, quant à lui, rejette en bloc les charges qui pèsent contre lui. Mais malgré cela, le procureur a requis l’ouverture d’une information judicaire. Mis sous mandat de dépôt, le syndicaliste passera sa première nuit en prison ce mardi.

Sa femme (la femme du prévenu ndlr) qui était présente  à l’audience n’a pas caché son inquiétude.

«Mon inquiétude aujourd’hui, c’est que mon mari va passer sa première nuit en prison du cote de la maison centrale. Alors je me demande qu’est ce qui va se passer. Sur ce, je vais attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale dessus. Il ne faudrait pas que quelque chose de mal l’arrive en attendant son procès puisse que c’est déjà engagé pour qu’il soit devant les barreaux » prévient Mariama Fodé Camara qui ajoute que des prisonniers qui avaient auparavant tenté d’assassiner son mari  à Boké et qui ont été arrêtés par la suite, seraient déférés bizarrement à Conakry à la maison centrale. Elle craint que ces gens ne viennent spécialement pour finir leurs sales besognes sachant que ce dernier également sera au même lieu.

Alpha Mamadou Bobo BALDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*