Guinée : Pourquoi les Forces Sociales n’ont pas pu organiser leur manifestation ce mardi à Conakry

0
157

Contre la décision du gouvernement d’augmenter le prix des produits pétroliers en Guinée, les Forces Sociales devraient organiser une grande manifestation dans les 5 communes de la Conakry dont le point de chute était l’esplanade du Palais du Peuple.

Joint au téléphone, Ibrahima Diallo, membre des Forces Sociales déclare : « Depuis ce matin, en  sillonné les différents carrefours nous avons constaté la militarisation de la ville. Et même à 100 mètres du QG des Forces Sociales, il ya deux  Pickup de la gendarmerie et de la police qui stationnent là pour empêcher les citoyens d’exprimer vraiment leurs droits. Donc, en tout état de cause, nous nous sommes réunis tout à l’heure et nous avons décidé d’attaquer cette décision en justice qui interdit toutes les manifestations dans le pays. Et nous appelons aux citoyens de rester toujours mobilisés pour des manifestations les jours à venir ».

Etant légalistes et toujours soucieux de la sécurité des citoyens qui sont prêts à braver cette interdiction, nous avons  estimé qu’il fallait encore une fois tenir l’opinion nationale et internationale à témoin de notre bonne foi  et de notre décision d’aller de l’avant tout en observant la légalité.

C’est pourquoi, nous n’avons pas manifesté aujourd’hui. Nous appelons les citoyens à continuer à se mobiliser les prochains jours ».

Selon Ibrahima Diallo, le ministre de l’administration du territoire, Bouréma Condé, a nié chez nos confrères de RFI de ne jamais avoir pris une décision d’interdire les manifestations dans le pays.

LINCOLN 624901737

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*