Guinée/Politique : Alpha Condé de nouveau dans le viseur de l’UFDG

0
196

S’appuyant sur une disposition de la constitution, l’UFDG s’en prend désormais aux fréquentes venues d’Alpha Condé au siège national du RPG Arc-en-ciel. Et pour condamner ce qu’elle appelle  violation fragrante de la constitution dont se rend coupable le chef de l’Etat, le principal parti de l’opposition souhaite l’implication des organisations de la société civile guinéenne.

Alpha Issiaga Diallo, le secrétaire national de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée estime qu’avec la gestion d’Alpha Condé :  «C’est comme si nous sommes dans un royaume. En plus des déclarations, des conférences, nous avons pensé associer la société civile pour rappeler ce qui s’est fait en Guinée depuis qu’Alpha Condé est au pouvoir. Le chef de l’Etat qui continue de venir régulièrement au siège du RPG. En plus d’être président de la république, il participe aux activités du parti en donnant des orientations. Chose qui est une violation de la constitution ».

Et pour condamner avec la dernière énergie cette triste réalité, le secrétaire national de l’UFDG dit que le parti a pensé alerter et impliquer la société civile. « Nous avons d’ailleurs  réussi à attirer l’attention de plus de 360 organisations de la société civile nationales et internationales sur les conséquences qui peuvent  découdre de cette violation flagrante de la loi en répétition par le Chef de l’Etat »,  a fait savoir le secrétaire national de l’UFDG dans les Grands Gueules.

Sur les conséquences que cette violation des lois de la république expose le pays, il se défend en disant : « Il a prêté serment pour respecter et faire respecter la constitution et les lois de la république. Ainsi, nous attendons de ces organisations de la société civile qu’elles condamnent en dénonçant cette violation de la loi. Il faut savoir que nous sommes encore sous transition démocratique. Car nous n’avons pas fini de mettre en place les intuitions de la république ».

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*