Guinée/‘’Murutigui’’ : Yamoussa Sidibé s’interroge sur le retard de la Guinée, 60 ans après son indépendance

0
85

‘’Murutigui’’, c’est l’intitulé du nouveau roman publié récemment par le journaliste Yamoussa Sidibé. Dans cet ouvrage, il traite les questions d’actualité. Il s’interroge surtout sur le retard que connait la Guinée, 60 ans après son accession à l’indépendance. Pour l’auteur, il est incompréhensible que les dirigeants qui ce sont succédés   au pouvoir n’arrivent pas à sortir le pays de la souffrance.

Après son œuvre les balafres du pouvoir, le voila de retour sur la scène littéraire avec une nouvelle publication ‘’Murutigui’’. Contrairement au premier dans lequel l’auteur parle du passé,   dans cet œuvre, Yamoussa Sidibé traite l’actualité.

Parlant de ‘’Murutigui’’, l’ancien directeur de la RTG explique : « C’est un livre d’actualité qui évoque une histoire du 19ème siècle pour mieux parler de ce qui se passe aujourd’hui. Ceci pour amener les gens à comprendre leurs responsabilités que nous avons à donner le bonheur à nos enfants, d’assurer la sécurité des citoyens, et de faire en sorte que l’exploitation de nos richesses agricoles et minières profite  à l’ensemble des guinéens ».

Dans ce roman l’objectif visé par Yamoussa Sidibé est d’amener les lecteurs à poser des questions sur ce que nous avons fait de notre indépendance depuis l’accession de la Guinée à la souveraineté.

« Dans ‘’Murutigui’’ je veux amener les lecteurs à se poser la question de ce que nous avons fait de notre indépendance depuis 1958 jusqu’à nos jours. Pourquoi ceux qui ont dit OUI après le 28 septembre 1958 sont économiquement en avance sur nous. Comment comprendre que ceux-ci sont le cercle des économies plus respectables que nous alors que le 28 septembre 1958, en y allant, les peuples qui constituaient la Guinée française avaient décidé ensemble de former une seule nation pour créer le véritable bonheur et la sécurité pour leurs enfants » nous a indiqué Yamoussa Sidibé dans un entretien qu’il nous a accordé.

Faisant le comparatif entre son œuvre et ceux des écrivains africains de la deuxième génération, Yamoussa Sidibé, dit croire à un avenir meilleur pour la Guinée. « Je crois à l’avenir de mon pays. Si nous nous mettons au travail nous pouvons réussir. Le problème est qu’on n’a pas encore pris conscience des enjeux et les conséquences des actes posés par le passé ».

Ainsi pour réussir le pari d’un développement durable pour la Guinée, l’auteur estime qu’« il faut tirer les leçons du passé sur ce qui nous a manqué, sur ce qu’on n’a raté comme opportunité tout en réfléchissant sur tout ce qui nous divise, afin de faire table rage sur toutes les incompréhensions. Chose qui nous conduira vers l’édification du bonheur pour nos enfants. Car, nous avons l’intelligence et la capacité qu’il faut mais il suffit juste que l’on se met au travail ».

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*