Guinée: Marie Madeleine Dioubaté se prononce sur la mise en place des exécutifs communaux

0
86

L’opposante d’Alpha Condé n’est pas surprise par  rapport aux violences qui  émaillent l’installation des élus locaux dans  certaines localités  du pays à cause ce qu’appelle manque de crédibilité du scrutin.  « En 2015, nous avons accepté les résultats des élections pour éviter un bain de sang. Mais nous savons tous que ces élections ne se sont pas déroulées dans la transparence. Pour preuve, en rendant le résultat des urnes, ils ne m’avaient pas comptabilisée dans certains bureaux de vote si bien que j’ai eu zéro voix dans le bureau où j’ai voté à Kipé »,  rappelle-t-elle.

Concernant l’installation des exécutifs communaux, pour l’ancienne candidate écologiste, des leaders de l’opposition ne devraient pas faire le compromis avec le pouvoir : «L’opposition a fait une grave erreur en acceptant de s’assoir autour d’une table pour négocier les communes à l’issue des élections communales contestées. L’opposition aurait dû demander l’annulation pure et simple des élections dans les communes qui posaient problème au lieu de marchander avec la mouvance telle ou telle commune ».

Cet arrangement entre les deux parties est selon dame Dioubaté anti-démocratique. Précisant qu’il ne s’agit plus de l’expression du peuple, mais de l’expression des leaders.  « Et ce sont ces petits arrangements qui ont amené à ces tensions. Je rappelle qu’un leader politique est  une personne qui aide le peuple à se responsabiliser quant à l’atteinte d’un objectif commun, en l’occurrence à l’apprentissage et à la démocratie », dit-elle.

Faisant un accent sur le Président de la République, Marie Madeleine dit reconnaitre la force politique d’Alpha Condé.  «Je reconnais au Président de la République une vraie bête politique. Oui je reconnais que le Président est fort politiquement  car il a toujours su manœuvrer l’opposition et même la tourner en ridicule » signale-t-elle.

Dame  Dioubaté invite la classe politique à prendre ses responsabilités pour éviter des affrontements communautaires dans le pays.

Hassatou Lamarana Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*