Guinée : Marie Madeleine Dioubaté réagit à la Fusion de certains partis politiques au RPG

0
348

Samedi dernier lors de l’assemblée général du RPG arc-en-ciel, les leaders des partis GPT, PNR et UNR ont fait fusion avec le  parti  présidentiel. Désormais ces partis sont à part entière de la vague jaune. Réagissant à cette nouvelle, la politique Marie Madeleine Dioubaté estime que cette fusion est un processus pour valider un 3ème mandat du Pr Alpha Condé.

 

«Ne nous leurrons pas, la fusion des partis RPG, GPT, PNR, UNR  est le lancement officiel du processus pour entériner un 3ème mandat. Le discours annonciateur de Mr Kassory FOFANA prononcé ce samedi 19 mai au siège du RPG en fait foi », analyse-t-elle.

 

Pour l’unique candidate à la présidentielle de 2015, cette fusion a une récompense derrière. « Il faut reconnaître que le parti au pouvoir fait preuve d’une grande stratégie en demandant aux autres partis de fusionner à l’intérieur du RPG. La récompense pour eux, c’est certainement l’assurance de siéger dans le nouveau gouvernement et au poste souhaité. Pour  le Président, il s’agit  d’élargir son assise et s’assurer de la loyauté de ses nouveaux membres pour atteindre son objectif principal : briguer un 3ème mandat », dénonce-t-elle.

 

Dame Marie Madeleine n’écarte pas des quiproquos dans ce mariage des anciens alliés.  « Dans tous les cas, ces nouvelles arrivées au sein du RPG ne se feront certainement pas sans quelques grincements de dents, sans des luttes fratricides à l’intérieur du parti, de violentes déchirures entre les anciens ténors et les nouveaux ténors. Tout cela se terminera par une nouvelle recomposition politique »,  prédit-elle.

 

En sacrifiant leurs propres partis politiques pour fusionner à celui de la mouvance présidentielle, Marie Madeleine Dioubaté pense qu’un grand nombre des militants de ces partis politiques auront du mal à faire confiance à la classe politique en général et aux leaders des partis politiques concernés en particulier.

 

Hassatou Lamarana Bah

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*